More

    GABON : Jean Ping affirme, «le président, c’est moi»

    «Le président, c’est moi», a affirmé vendredi soir l’opposant gabonais Jean Ping, réclamant un recomptage des voix, bureau de vote par bureau de vote, lors de sa première déclaration depuis la proclamation de la victoire du président sortant Ali Bongo.

    «En tant que président élu, je suis naturellement très préoccupé par la situation de notre pays qui évolue vers un chaos généralisé. Aussi j’en appelle à la responsabilité des uns et des autres, afin que le pays retrouve le chemin de l’apaisement», a déploré M. Ping, avant d’ajouter: «Je sais que l’apaisement ne peut survenir que si la vérité des urnes est rétablie et respectée sur la base du comptage des voix, bureau de vote par bureau de vote tel que nous le souhaitons.»

    A lire également  Fin du détournement de l'avion libyen et de la prise d'otages à Malte

    Il a, d’ailleurs, rappelé qu’ «il s’agissait d’une exigence formulée par le Conseil de sécurité de l’Onu, l’Union européenne, l’Union africaine, la France et les Etats-Unis».

    Le pouvoir gabonais refuse catégoriquement ce recomptage, invoquant la loi électorale du pays.

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles