More

    Gambie: L’opposition à la barre et certains de ses membres porter disparus

    gambie-manifEn Gambie, la cour suprême poursuit jeudi son audience sur la demande de libération conditionnelles de vingt membres de l’opposition.

    Ils sont incarcérés depuis le mois dernier pour avoir pris part a une manifestation non autorisée.Sept chefs d accusation sont retenus contre eux dont celui de trouble à l’ordre public. Parmi les vingt détenus figurent Fatoumata Jawara, Modou Ngum, Nogi Njie et Fatou Camara. Toutefois, Solo Sandeng n’etait pas parmi les déténus. Plusieurs sources ont affirmés qu’il serait mort des suites de tortures le mois dernier. Mais le gouvernement n’a pas confirmé ces informations. Le ministre de l’intérieur avait affirmé ne pas avoir des détails sur le cas de ce leader de l’opposition.

    Des opposants disparaissent

    Devant comparaître ce jeudi,  Fatoumatta Jawara, Nogoi Njie, et Fatoumata Camara, les opposants Modou Ngum, Kaffo Bayo, Ebrima Jabang et Lamin Jatta sont jusqu’ici introuvables dans aucun commissariat de police de Gambie. Solo Sandeng, le responsable de l’organisation et des jeunesses du parti de l’opposition gambienne UDP, est quant à lui décédé lors des séances de tortures que lui ont infligé les agents de la NIA, la très redoutée police secrète du Président Yahya Jammeh. D’ailleurs, après 18 jours de détention incommunicado, Fatoumatta Jawara, Nogoi Njie, et Fatoumata Camara ont soufflé à leurs proches qui les ont vues pour la première fois ce jeudi, qu’elles ont été l’objet de graves sévices corporels dont des abus sexuels filmés par leurs bourreaux. Les avocats des opposants nous font savoir que la Haute cour de Banjul traine à accorder une liberté provisoire à leurs clients pour éviter aux familles de découvrir l’ampleur des sévices infligés à ces femmes. Ce mercredi, des centaines manifestants se sont pointés devant les grilles de la Haute cour de Banjul encerclée de bout en bout par des policiers armés jusqu’aux dents. Parmi les manifestants, il y avait beaucoup de supporters de l’UDP, surtout des femmes ainsi que des proches des personnes arrêtées auxquels se sont joints des collégiens et des lycéens de Banjul. Ce beau monde a déployé des banderoles hostiles à Yahya Jammeh, certains d’entre eux balançant des invectives et des injures aux policiers en faction devant la Haute cour de Banjul.

    A lire également  Audio-les 7 points à éviter pour être correcte(Par Serigne Cheikh Tidiane Sy)

    Après le renvoi des 18 opposants arrêtés le 14 avril dernier en prison, les manifestants ont envahi Kairaba Avenue, la rue principale de Serrekunda qui concentre les grandes surfaces et l’Ambassade des Etats-Unis en Gambie. Ils se sont ensuite dirigés au domicile d’Ousainou Darboe, le leader de l’UDP arrêté le 16 avril dernier lorsqu’il est descendu dans la rue avec ses partisans pour demander que Solo Sandeng soit libéré, « vivant ou mort ». Darboe et une quinzaine de personnes arrêtées avec lui ce jour-là comparaissent ce jeudi devant un juge de la Haute cour de Banjul. Un peu tard dans la soirée de ce mercredi

    A lire également  Pension de retraite: Les députés adoptent un régime complémentaire pour les fonctionnaires

    Pour rappel, la mort de Sandeng, annoncée notamment par Ousainou Darboe, le leader de l’UDP, le United democratic party, a suscité des mouvements de colère dans le pays. Au cours des manifestations ayant précédées son arrestation, Darboe a appelé les autorités gambiennes à restituer le corps de Sandeng ou à le libérer. Il va aussi comparaître en même temps que les autres détenus. Ils ont été arrêtés le 14 Avril dernier après une manifestation organisée par l’opposition pour réclamer des réformes électorales.

    WWW.DAKAR7.COM

     

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles