Gambie:Exhumation des corps de soldats exécutés

En Gambie, début de l’exhumation des corps d’une douzaine de soldats exécutés et présumés enterrés en secret au camp militaire de Yundum le 11 novembre 1994, selon BBC

Ce jour-là, Yahya Jammeh, arrivé au pouvoir par un putsch quatre mois plutôt, échappe à un coup d’Etat.

Les cerveaux présumés de cette tentative avortée sont exécutés de façon sommaire, selon plusieurs témoins entendus lors d’audiences publiques à la Commission vérité réconciliation et réparation de Gambie.

Ce lundi une équipe de la police scientifique gambienne équipée d’une pelleteuse a démarré les fouilles dans le camp militaire de Yundum.

Le processus d’exhumation est dirigé par l’inspecteur principal de police Thomas Gomez, l’un des deux enquêteurs principaux de la Commission vérité, réconciliation de la Gambie.

Les premières fouilles de lundi n’ont révélé aucun reste humain. Un ratage normal selon Thomas Gomez qui rappelle que les exécutions sommaires des soldats dont les restes sont recherchés ont eu lieu il y a 25 ans.

Une fois les restes retrouvés et exhumés, des spécialistes étrangers seront appelés pour aider les gambiens à les rassembler et à les identifier avant d’être remis à leurs familles pour inhumation.

Commentaires

commentaires