More

    « Gestion Nébuleuse » Du Force Covid-19 : Moustapha Diakhaté Assène Ses Vérités…

    Pour mettre un terme à la gestion nébuleuse du force Covid: urgence de mettre en place une Commission Nationale Indépendante de Pilotage des fonds sur le plan sanitaire, économique et social.

    Il faut dessaisir le gouvernement de Macky Sall du pilotage du Force Covid-19 pour empêcher le pillage des deniers publics et d’assurer les meilleures conditions d’une gestion inclusive et de transparente des 1000 millions francs de CFA .

    Pour atteindre ces objectifs et restaurer la confiance des Sénégalais dans l’utilisation des deniers publics et dans la lutte contre le Coronavirus, il urge de:

    1. procéder à la création d’une Commission nationale indépendante de pilotage du FORCE-COVID-19,

    2. choisir les représentants de l’exécutif parmi les membres les plus anciens de l’Inspection Générale d’Etat, du Contrôle financier et du Bureau organisation et méthode,

    3. Nommer une personnalité suffisamment consensuelle et indépendante chargée de la supervision de la Commission nationale indépendante de pilotage,

    4. domicilier le Fonds Covid à la Direction nationale de la BCEAO,

    5. désigner le Directeur National de la Bceao Sénégal comme ordonnateur des dépenses.

    Pour écarter toutes possibilités de machination politicienne et partisane des opérations financières du force covid-19, ces mesures doivent être complétées par l’implication de l’Assemblée nationale, toutes sensibilités confondues, des partenaires sociaux, de la société civile et des représentants des religions et communautés religieuses.

    Il s’agit de mettre fin aux errements constatés dans l’attribution des marchés d’appui aux populations vulnérables.

    Il est très clair que le Président Macky Sall a perdu toute légitimité pour gérer les 1000 milliards francs de CFA en attribuant le marché de manutention des denrées alimentaires et produits de première nécessité à un député, en violation de la loi organique portant Règlement intérieur de la l’Assemblée nationale et du code électoral,

    Dans cette affaire, le Président Sall a agi en connaissance de cause. Il ne peut ignorer les dispositions relatives aux incompatibilités parlementaires édictées par le règlement intérieur de l’Assemblée nationale et le code électoral pour avoir été député et surtout Président de l’Assemblée nationale et Ministre du l’interieur.

    A lire également  Video-Concertations sur le pétrole : Macky invite la classe politique à traire ses divergences

    Le plus ridicule dans cette affaire, c’est la préférence du Président de la République de payer cash le transport des produits au lendemain de l’offre d’acteurs du transport de gros porteurs de mettre gratuitement leurs véhicules à la disposition du Ministère de l’équité territoriale.

    À cela s’ajoute l’octroi, en toute opacité, à deux entreprises appartenant à la même personne, de deux marchés de 18 milliards francs de CFA.

    Avec ces actes, le Président Macky Sall vient commettre une grave faute morale et poser un acte attentatoire à la gouvernance vertueuse en donnant un tel marché à un parfait inconnu de la filière de l’importation du riz au Sénégal.

    De tous les bénéficiaires de ces marchés payés cash par l’argent du contribuable sénégalais, seul le comptoir commercial Mandiaye Ndiaye opère dans le secteur de l’importation du riz.

    A lire également  Marche: Les pro-Khalifa veulent remettre ça, ce vendredi

    C’est regrettable que le Sénégal, sous le magistère Macky Sall, Président dont la promesse phare de candidat à la présidentielle était la gouvernance vertueuse, la République irréprochable, continue encore à être le théâtre des vieilles pratiques de népotismes , de concussions, de tours de passe et de passe-droits avec de réels risques de détournement de deniers publics et des pillages des biens de la nation.

    Les Sénégalais qui ont le souci de l’intérêt général doivent se mobiliser pour combattre les erreurs et les abus d’une façon de gérer les deniers publics.
    Le moment est venu pour le Sénégal de changer radicalement de gouvernance s’il ne veut pas encore rater l’occasion que lui offre le covid-19 d’un nouveau départ d’une véritable renaissance.

    Vive le Sénégal !

    Moustapha Diakhaté

    Articles récents

    PSG : Très bonne nouvelle pour Idrissa Gana Gueye

    Lors de la victoire du Paris Saint Germain (PSG) face à Nice 3-0, Idrissa Gana Gueye a été contraint de céder sa place à...

    LES NOMINATIONS DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    Monsieur Pierre FAYE, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde n° 624.511/C, précédemment Ministre-Conseiller, Conseiller technique au Cabinet du Ministre des Affaires...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020 Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL,...

    FORMES SÉVÈRES DU CORONAVIRUS : UN NOUVEAU MÉDICAMENT À L’ÉTUDE AU SÉNÉGAL

    Aucun remède n’a, jusque-là, été trouvé contre le virus de la Covid-19. Pour autant, les scientifiques du monde entier se tuent à...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles