Grâce présidentielle: L’ONPL plaide en faveur des personnes vulnérables

L’Observateur national des lieux de privation de liberté (ONLPL) salue la décision du président de la République de gracier 804 personnes définitivement condamnées pour des infractions diverses, encourageant l’Etat du Sénégal à « étendre davantage ces mesures aux personnes vulnérables et aux condamnés présentant des gages sérieux de resocialisation », selon l’APS

Le chef de l’Etat a accordé la grâce à « 804 personnes définitivement condamnées pour des infractions diverses et incarcérées dans les différents établissements pénitentiaires du Sénégal », à l’occasion du nouvel an.  « Notre institution encourage l’Etat du Sénégal à étendre davantage ces mesures aux personnes vulnérables et aux condamnés présentant des gages sérieux de resocialisation », plaide l’ONLPL dans un communiqué transmis à l’APS. Il dit toutefois se féliciter « du respect, par le Président de la République, de cette tradition qu’il perpétue à l’occasion de chaque grand événement, tel que la tabaski, le 4 avril et le nouvel an ». « Ces mesures de clémence permettent d’une part, de désengorger nos lieux de détention qui souffrent de surpopulation et d’autre part, d’impacter les conditions de vie des personnes privées de liberté », estime l’Observateur national des lieux de privation de liberté. En sacrifiant à cette tradition, souligne-t-il « l’Etat du Sénégal a pris en considération une des grandes préoccupations de l’Observateur national qui a eu à consacrer, avec des magistrats de différents ressorts des cours d’appel du Sénégal, plusieurs ateliers thématiques sur la question qui ont été tenus à Kaolack, Ziguinchor, Saint-Louis et Dakar ».

Commentaires

commentaires