More

    Harmonisation de la gestion des Finances publiques : Les bailleurs demandent à l’Uemoa d’accélérer la cadence des réformes

    FinancesVoulant se conformer aux standards internationaux en matière de gestion des politiques publiques, l’Uemoa a adopté, en 2009, un cadre harmonisé de gestion des finances publiques. Toutefois, la mise en œuvre de cette réforme n’est pas au même rythme au niveau de l’Uemoa. Et, pourtant, la mise en œuvre effective est prévue en janvier 2017.  C’est pourquoi certains bailleurs, à l’instar de la coopération allemande, ont demandé aux Etats membres d’accélérer la cadence des réformes. En mars 2009, le Conseil des ministres de l’Uemoa a adopté six directives rénovant le cadre harmonisé des finances publiques au sein des Etats membres de l’Union. Ces  directives, qui traduisent les bonnes pratiques internationales en matière de gestion des finances publiques, introduisent  d’importantes innovations telles que la gestion pluriannuelle des crédits, la budgétisation  par programme, la gestion axée sur les résultats, la multiplicité des ordonnateurs de crédits principaux, l’allégement du contrôle financier à priori et le renforcement du contrôle sur les finances publiques.

    Et la date limite de transposition des directives  dans le droit national des Etats a été arrêtée au 31 décembre et leur mise en œuvre progressive devrait s’achever au 1er Janvier 2017 ou au 1er janvier 2019 pour la mise en œuvre de la comptabilité patrimoniale et la mise en place d’une comptabilité générale basée sur le principe des droits constatés. Mais, il a été constaté que le niveau d’avancement des Etats de l’Uemoa pour la transposition et la mise en œuvre des directives n’est pas le même et des stratégies différenciées de mise en œuvre  devront être prévues selon l’avancée des Etats. C’est dans ce cadre que la commission de l’Uemoa et les Etats membres ont ouvert, ce lundi, un atelier sous régional de trois jours à Dakar pour, entre autres, poursuivre leur processus d’apprentissage par les pairs. Pour ce qui est du Sénégal, le  Secrétaire général du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, Cheikh Tidiane Diop rassure sur l’état d’avancement des réformes. A l’en croire, le Sénégal est dans une phase où les programmes ont finis d’être adoptés et les lettres de politiques sectorielles ont fini d’être adoptées et  validées.

    A lire également  AIBD: Le stationnement désormais payant

    Selon lui, on doit passer à la phase de validation par le Premier ministre qui doit prendre un arrêté primatorial à cet effet. Ce qui lui fait dire que tout se  passe bien même s’il y a quelques difficultés qui pourront être levées d’ici la fin du délai pour la transposition des Directives. C’est dans ce cadre que la Directrice du Bureau régional de la Giz a invité les Etats membres de l’Uemoa à accélérer les réformes afin de passer d’une logique de moyens à une logique de résultats.

    Le Sénégal sur la bonne voie

    Revenant sur la réforme, le Secrétaire général du Mefp  a estimé que celle-ci  est d’inspiration mondiale parce que les nouvelles règles de gestion des finances publiques consacrent l’efficacité dans la mise en œuvre des politiques publiques  mais aussi la transparence. Non sans rappeler que  l’histoire a montré que  les Etats mettaient beaucoup de ressources mais arrivaient à des résultats mitigés. C’est pourquoi, le collaborateur d’Amadou Bâ soutient qu’il  faut changer de paradigmes pour aller vers un budget de résultats ; ce qui veut dire que les politiques publiques devront être plus efficaces et orientées vers la solution à donner aux préoccupations des populations. Relevant que la nouvelle démarche : ‘’chaque franc du budget qui va être alloué à une autorité devra être adossé à un objectif et à un résultat’’, M. Diop d’indiquer que l’arrimage de nos systèmes de gestion des finances publiques, à l’instar des standards internationaux, n’est pas une chose facile.

    A lire également  Afrique subsaharienne : le Fmi prône la prudence monétaire et la réduction des inégalités

    WWW.DAKAR7.COM

    .

     

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles