More

    Haute trahison!(Par la JDS)


    Communiqué de presse

    Macky Sall a engagé un processus intense de destruction et de vassalisation institutionnelles
    pour saborder notre République afin de nous installer dans un bonapartisme ouvert. Le projet
    de réforme constitutionnelle pour supprimer le poste de Premier ministre obéit à des logiques
    politiciennes de préparation d’un dauphin politique. Macky Sall veut se donner les pleins
    pouvoirs pour avoir droit de vie et de mort sur les membres de son parti, les alliés et les
    acteurs de l’opposition. Il n’y a aucune différence entre ce présent projet de loi et celui de
    juin 2011 que Abdoulaye Wade avait voulu introduire dans la Constitution. La seule
    différence est que Macky Sall a choisi de se lever tôt, alors que Abdoulaye Wade avait
    attendu la fin de son mande. Par conséquent, le peuple doit avoir le même comportement que
    celui de juin 2011.
    La suppression du poste de Premier ministre vise à ressusciter le fantôme de Jean Collin à la
    présidence de la République. Mouhammadou Boun Abdallah Dione est en passe de devenir le
    nouveau Jean Collin, le nouveau bras armé qui avec des moyens colossaux et sournois va
    chapeauter la grande entreprise de liquidation politique systématique de tous adversaires
    potentiels. La purge a commencé au sein même de l’APR. Cette réforme est dangereuse et
    appelle la conscience de tous les démocrates de notre pays.
    C’est pourquoi, Forces Démocratiques du Sénégal (FDS) invite vivement l’opposition à se
    réveiller afin de faire barrage à cette réforme démocraticide. Ce serait une erreur très grave,
    que les Sénégalais paieront très cher dans le futur, en laissant passer cette réforme à
    l’Assemblée nationale. Les forces vives doivent se réunir de manière imminente pour
    organiser le peuple en vue de fermer les portes de l’Assemblée nationale à ce projet odieux.
    Il est temps que Macky Sall comprenne qu’une Constitution n’est pas un cahier de brouillon à
    la merci de ses désirs, ses envies et ses fantasmes. En plus, il n’est pas possible d’engager une
    réforme de cette nature qui transforme profondément notre régime politique sans concertation
    aucune avec les acteurs de la vie politique. Ce qui prouve encore une fois que Macky Sall
    parle de dialogue politique, mais au fond, il n’y croit pas. La seule chose qui le préoccupe,
    c’est de renforcer le pouvoir de domination de sa famille sur le pays. Les frères, les beaux-
    frères, les oncles occupent les positions les plus juteuses et les plus stratégiques. L’entreprise
    de privatisation de la République est en marche. FDS invite l’opposition à décliner l’invite
    au dialogue de Macky Sall et à se réorganiser dare-dare pour transférer la lutte dans la rue.
    En vérité, Macky Sall ne peut plus diriger ce pays. Il a été surpris en flagrant délit de
    corruption. La presse a annoncé que les députés de la majorité ont reçu chacun un million de
    Fcfa et des billets pour le pèlerinage à la Mecque afin de soutenir la cynique réforme
    constitutionnelle engagée en procédure d’urgence. C’est une violation gravissime du principe
    de la séparation des pouvoir. Macky Sall doit être traduit devant la Haute Cour de Justice et
    jugé pour haute trahison. Les faits sont inédits : un président de la République qui corrompt une Assemblée nationale pour lui demander de voter une loi. Ce président et ces députés
    n’ont plus aucune crédibilité devant le peuple La procédure de destitution doit être engagée
    sans attendre. Tous ceux qui sont impliqués dans ce scandale de pot-de-vin au Palais doivent
    être démis de leur fonction.
    Par conséquent, FDS invite le peuple et les forces vives à la mise sur pied d’une Initiative
    pour le départ de Macky Sall (IDEMA).
    L’Algérie et le Soudan viennent de nous montrer que les peuples gagnent, à la fin, devant les
    dictateurs et les oppresseurs.
    Fait à Dakar, le 18 avril 2019
    Contacts : 77438 0188

    A lire également  Moubarack Lo : «Macky Sall est trop obnubilé par la politique politicienne»

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles