More

    HOMOSEXUALITÉ AU MAROC: Des homosexuels sénégalais témoignent

    homoL’affaire de l’agression de Béni-Mellal a braqué les projecteurs sur la question de l’homosexualité au Maroc. Il ne se passe pas un jour sans que les médias du monde entier ne passent à la loupe cette question sous toutes les coutures. Le journal français Le Monde s’est intéressé au cas des homosexuels subsahariens qui vivent cette double condition sous l’angle d’une double stigmatisation.

    Homosexuels et subsahariens, une double casquette lourde à porter au Maroc. La population immigrée subsaharienne dans le royaume peut être victime d’un racisme du fait de leur couleur de peau ou de leur origine. Mais avec cette enquête de deux journalistes du quotidien français Le Monde, on découvre qu’au sein de cette communauté, des homosexuels vivent en plus du racisme sur leur couleur ou leur origine, une homophobie qui n’épargne pas les homosexuels marocains.

    Marginalisés par leur communauté, les sociétés et les lois des deux pays

    « Je ne vais pas à la médina, raconte un homosexuel sénégalais de 26 ans aux journalistes du Monde, car on y croise beaucoup de Sénégalais, qui risquent de remarquer que je suis gay. Parfois, quand ça arrive, ils me traitent de “goor-jigéen” [homme-femme, en wolof, est le seul terme existant pour dire homosexuel dans la langue la plus parlée au Sénégal]. Dans ce cas, ils peuvent être violents. A Casablanca, j’ai un ami qui a eu le bras cassé. Des Sénégalais lui étaient tombés dessus en lui disant qu’il leur faisait honte. Pour ce qui est de l’homosexualité, les Sénégalais ne sont pas plus ouverts que les Marocains ». Il faut souligner qu’au Sénégal, l’homosexualité est passible d’une peine d’un à 5 ans de prison. Et comme au Maroc où elle est passible d’une peine de 6 mois à un an de prison, les relations sexuelles entre personnes de même sexe font l’objet d’une grave réprobation sociale.

    A lire également  Incendie Diourbel : Les pompiers éteignent le feu avec… des sceaux d’eau

    Pourtant au Maroc, la situation est plutôt gênante pour les homosexuels subsahariens. « Loin du regard des autres, des médecins, des bureaucrates ou des chauffeurs de taxi me disent directement, de but en blanc : “J’aimerais bien passer un bon moment avec toi, mais discrètement.” Comme je suis subsaharien, et qu’ils savent que je suis seul dans ce pays, ils essaient de profiter de ma vulnérabilité » en échange d’argent, d’un logement ou d’un repas confie un autre homosexuel sénégalais. « Il y a beaucoup plus de gays qu’on le croit au Maroc, comme au Sénégal», ajoute-t-il.

    Deux fois victimes de discrimination

    Comme les subsahariens hétérosexuels, les homosexuels issus de cette communauté sont confrontés, en plus de la stigmatisation homophobe (marocains ou non),  au racisme du quotidien. « Le racisme est très présent ici. Il y a les chauffeurs de taxi qui ne te prennent pas. Les gens qui t’appellent “Ebola” dans la rue. Ceux qui t’interpellent en te disant que tu es venu dans leur pays prendre leur argent », confie un des homosexuels sénégalais interrogés par Le Monde. « Dans la rue, on te dit souvent bonjour avec une insulte. Au travail, certains clients demandent à être reçus par quelqu’un d’autre qu’un Noir. Je connais des gens qui ont même été agressés. Et, dans ces cas-là, inutile d’aller voir la police, elle ne fera rien pour toi », complète un autre.
    Des associations marocaines de défense des droits humains et de lutte contre le racisme comme le GADEM battent campagne contre les préjugés antiracistes sans toutefois évoquer le sort des homosexuels subsahariens, doublement victimes de discriminations.

    A lire également  Affaire Wari-Milicom : Latif Coulibaly justifie la position de l’Etat

    WWW.DAKAR7.COM

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles