More

    HSBC, justice américaine et troublants détails

    Le 25 juillet, la banque britannique HSBC a publié une déclaration dans laquelle elle déclarait qu’elle n’avait « aucune intention malveillante » à l’égard de Huawei et qu’elle n’avait pas « piégé Huawei », mais de nombreux doutes subsistent quant aux détails. En août 2013, Meng Wanzhou a rencontré un dirigeant d’HSBC dans un restaurant de Hong Kong pour fournir une explication quant aux activités et à la conformité de Huawei en Iran. Le PowerPoint utilisé comme illustration a ensuite été présenté par HSBC au ministère américain de la Justice et est devenu la preuve-clé du dossier d’extradition de Meng Wanzhou. Selon des informations divulguées par des médias étrangers, la rencontre aurait été proposée par Huawei. Mais des sources bien informées ont révélé à notre journaliste Liu Xin que ce n’était pas le cas. 

    En 2012, HSBC a été accusé de charges criminelles, dont du blanchiment d’argent au Mexique, par des procureurs américains. La somme impliquée portait sur au moins 881 millions de dollars. La société fut condamnée à une amende de 1,9 milliard de dollars et a conclu un accord judiciaire sur 5 ans appelé DPA, pour s’auto-rectifier et coopérer avec les enquêtes américaines. 

    A lire également  Libération de Gbagbo :La une des journaux Ivoiriens

    En août 2013, Meng Wanzhou a rencontré un haut responsable d’HSBC dans un restaurant de Hong Kong. Elle a effectué une présentation PowerPoint par le biais d’un traducteur. La version anglaise a été par la suite transmise à HSBC. 

    Selon des rapports, en 2017, HSBC a transmis le PowerPoint aux enquêteurs américains. Il est devenu la preuve-clé pour l’extradition de Meng. 

    HSBC a déclaré que l’information révélée par la société au ministère de la Justice avait été fournie en vertu d’une demande formelle, dont une convocation devant un Grand Jury et d’autres obligations légales résultant de l’accord judiciaire DPA. HSBC n’a pas été impliqué dans la prise de décision du ministère de la Justice concernant les théories juridiques à poursuivre. 

    En décembre 2017, HSBC a échappé aux poursuites indiquant avoir respecté tous ses engagements afin d’améliorer les contrôles et autres mesures de conformité.

    (Photo : VCG)

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020 
    A lire également  Bogota: un attentat à la voiture piégée fait 21 morts
    Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles