More

    Importation de véhicules volés : La guéguerre entre la Douane et la Police favorise le business

    Véhicules OkMalgré l’arsenal mis en place par Interpol pour freiner l’importation de véhicules volés en Europe vers les pays africains, le business continue à fleurir dans des pays comme le Sénégal. Pour cause, la vérification qui devrait se faire en amont pour permettre de savoir si le véhicule n’est pas volé se fait en aval. D’autant que la personne qui importe un véhicule s’acquitte d’abord des taxes douanières grâce à la carte grise d’origine avant de se rendre à la Division des investigations criminelles (Dic) pour attestation. Un document qui est délivré après vérification de l’origine licite du véhicule. Conséquence, les soldats de l’économie sont le plus souvent indexés alors, qu’au moment du dédouanement, ils ne bénéficient d’aucune information, à part le pays de provenance, du véhicule. Dès lors, il urge d’inverser la procédure en incluant l’attestation de la Dic dans la procédure de dédouanement. Et d’épargner du coup des poursuites judiciaires à des citoyens qui, de bonne foi, achètent des véhicules non encore immatriculés au Sénégal auprès de concessionnaires véreux. Sauf que la Douane et la Police ne parlent pas le même langage sur ce sujet. Alors qu’une harmonisation de la procédure permettrait de décourager les voleurs de voitures qui sauront d’avance que leurs véhicules ne sortiront pas du Port. Sinon, il sera très difficile, voire impossible, de mettre un terme à ce trafic pour le moins florissant qui porte essentiellement sur les véhicules de luxe.

    A lire également  Macky Sall à l'Express : «La question de la grâce de Karim Wade n’est pas l’ordre du jour»

    WWW.DAKAR7.COM

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles