Insécurité, vols, insalubrité, …Quand l’aéroport LSS « chasse » les touristes

Les Aéroports du Sénégal (ADS) ont reçu, le Prix de « meilleures entreprises sénégalaises », le samedi dernier, lors de la soirée de gala organisée par le groupe Eco-finance. Cette cérémonie est dédiée aux « 100 entreprises les plus dynamiques  » de la zone UEMOA. Recevant sa distinction, Pape Mael, Directeur général des ADS a magnifié les performances de l’aéroport international Léopold Sédar Senghor, qui, selon lui, est le « premier aéroport de la zone UEMOA et le troisième de la zone CEDEAO « . Mais ces performances enregistrées ne sont, à vrai dire, que l’arbre qui cache la.. forêt. Car, Pape Mael Diop a oublié de souligner l’anarchie indescriptible qui prévaut au sein de l’aéroport Sédar Senhgor et ses abords. En effet, Dakar7, qui y a effectué un tour, il y a quelques jours, a pu constater qu’il y’a aucune sécurité par rapport aux bagages des passagers qui débarquent à l’aéroport. Lorsqu’un passager sort de la salle de débarquement avec ses valises, il est aussi assailli par des badauds qui ne sont rien d’autres que des voleurs. En complicité avec les bonhommes préposés à la sécurité de l’aéroport, ces filous, munis pourtant de badge, viennent proposer leur aide aux étrangers pour leur porter le chariot. Lorsque vous acceptez leur coup de main, ils font intervenir leurs acolytes qui profitent de votre inattention pour vous dérober un de votre sac à mains qui, d’habitude, contient les choses plus précieuses. Cette situation d’insécurité, favorisée par un parking peu éclairé, offre une mauvaise image de notre aéroport. Nombreux sont les étrangers qui, arrivés au Sénégal pour la première fois, n’ont plus envie d’y remettre les pieds. D’ailleurs, le journal L’Observateur avait fait cas de vols de bagages répétés à l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar en 2013.
Selon nos confrères, les clients les plus ciblés par les voleurs sont les passagers en provenance des Etats-Unis et de Bamako qui perdent des tissus (Gagnila) et autres marchandises de valeur. Ces vols sont opérés soit, en défonçant les cadenas, soit en endommageant les fermetures des valises.
Au sein de l’aéroport, on soupçonnait une chaîne de complicités dans le vol des bagages. En plus de ces cas de vols, l’aéroport est dans une insalubrité totale du côté du parking et l’accueil. Comme au marché Sandaga, on y rencontre des vendeurs à la sauvette de toute sorte. Sans parler des cambistes qui se mettent sur votre chemin à chaque pas.
Avec « plus de 2 millions de passagers par an », qui débarquent à l’aéroport, le Dg des ADS ferait mieux d’assainir les lieux afin que le peu de touristes qui ont encore envie de visiter le Sénégal le fasse avec plaisir.

http://Dakar7.com

Comments are closed.