More

    Institut Pasteur: Le COVID-19 en France ne provient pas directement de Chine

    Une étude génétique réalisée par des scientifiques français a révélé que l’épidémie de COVID-19 en France était causée par une souche circulant localement d’origine inconnue, plutôt que par des cas importés de Chine ou d’Italie.

    Intitulée « Introductions et propagation précoce du SRAS-CoV-2 en France », cette étude a été réalisée par des chercheurs de l’Institut Pasteur à Paris, centre de recherche de pointe contre les maladies infectieuses, et a été publiée sur biorxiv.org le 24 avril.

    Les chercheurs ont séquencé 97 génomes des échantillons prélevés parmi des cas infectés en France entre le 24 janvier et le 24 mars, et ont constaté que la souche dominante de l’épidémie dans le pays était liée à un groupe génétique, ou clade G, qui ne provient pas de Chine ni d’Italie.

    « Contrairement à ce qui est observé dans de nombreux autres pays européens, l’épidémie en France a été principalement semée par une ou plusieurs variantes de ce clade », suggère l’étude, ajoutant qu’un échantillonnage plus approfondi sera nécessaire.

    A lire également  Un ingénieur dévoile les mots de passe Wifi d'une centaine d'aéroports

    Parallèlement, l’étude a indiqué que les premiers cas importés en France n’ont pas suscité la transmission locale tout en soulignant l’efficacité des mesures prises par la France pour prévenir la propagation du virus.

    La France a commencé sa surveillance spécifique du COVID-19 le 10 janvier et a identifié les trois premiers cas en Europe le 24 janvier, qui ont été directement importés du Hubei, en Chine. Le gouvernement français est intervenu rapidement pour suivre les contacts étroits des patients et a empêché la propagation du virus.

    Ces premières introductions « ne semblent pas avoir entraîné de transmission locale », a montré l’étude tout en ajoutant que « La quarantaine imposée aux premiers cas de COVID-19 en France semble avoir empêché la transmission locale. »

    L’un des premiers modèles du clade français a été échantillonné le 19 février auprès d’un patient qui n’avait aucun enregistrement de voyage et aucun contact avec des voyageurs revenant d’outre-mer. Le patient est décédé le 25 février, puis une vague de pandémie est survenue en France.

    Articles récents

    Le FBI enquête sur quatre policiers blancs ayant fait usage de la violence contre un noir à Minneapolis

    Selon un reportage publié par CNN le 26 mai, une scène filmée dans la soirée du 25 mai, heure locale, dans la...

    Phénomène étrange dans le ciel en Côte d’Ivoire : 3 soleils se rencontrent-(vidéo)

    C’est un phénomène plutôt inhabituel. A Man, une ville de l’ouest ivoirien, les habitants ont eu la grande surprise de voir trois...

    Maroc : Rafik Boubker poursuivi en état de liberté après avoir présenté des garanties

    Ce mercredi, le parquet du tribunal correctionnel de Casablanca a décidé de poursuivre l’acteur marocain Rafik Boubker en état de liberté provisoire,...

    Exclusivité : Le cas communautaire de Ouakam retrouvé mort après une semaine de fugue

    Ce mercredi, le corps d’une femme a été découvert dans la morgue du cimetière de Ouakam. Après recoupements, les médecins ont découvert...

    LES TRANSPORTEURS EN GRÈVE À PARTIR DU 1er JUIN

    Plus de patience pour les transporteurs interurbains. Hier, le secrétaire général de l’Union des routiers du Sénégal, Gora Khouma a indiqué que...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles