More

    INTERDICTION DE RAPATRIEMENT DES DÉPOUILLES : LA DIASPORA SÉNÉGALAISE SAISIT LA COUR SUPRÊME

    Des avocats ont saisi, ce mardi, 5 mai, la Cour suprême. Une procédure déclenchée sur demande du collectif pour le rapatriement des Sénégalais décédés du coronavirus à l’étranger. Les membres de ce collectif, présents dans plus de 30 pays, s’activent pour la levée de la mesure prise par l’État du Sénégal, interdisant ce rapatriement pour éviter la contagion.

    « Ce sont des familles des personnes décédées du Covid-19, qui ont estimé que la décision de l’État du Sénégal d’interdire le rapatriement des corps ne se justifie pas, portant atteinte à leurs droits fondamentaux », a expliqué Me Assane Dioma Ndiaye, membre du pool d’avocats, interrogé par Sud fm.

    La robe noire de poursuivre : « En la matière, la Cour suprême, à travers sa loi organique, permet à tout citoyen qui estime que son droit fondamental a été violé de pouvoir la saisir afin qu’elle ordonne d’abord la cessation de cette violation mais surtout qu’elle enjoigne à cette personne morale de droit publique qui est en l’occurrence l’État, de prendre toute mesure nécessaire. En l’espèce, ces familles estiment que le droit à une sépulture éternelle est un droit fondamental. Il s’agit de respecter leurs libertés et convictions religieuses. Et si ces corps étaient enterrés à l’extérieur dans des conditions qui ne sont pas pérennes dans le cadre de constructions qui ne sont pas éternelles, cela porterait gravement atteinte à leurs droits, et les installerai dans une psychose affective éternelle, dans une instabilité psychologique. »

    A lire également  Arrivée de Wade à Dakar : Voici les images de l'ambiance à l'aéroport LSS (Images)

    Et donc, tranche l’avocat : « c’est une question extrêmement importante pour ces familles. D’autant que tous les spécialistes consultés, nous disent qu’il est possible à partir d’un protocole funéraire déterminé de rapatrier ces corps au Sénégal sans que cela ne pose un dommage anormal et spécial aux populations ».

    La Cour suprême dispose de 48 heures pour se prononcer.

    Articles récents

    Le maintien de la sécurité nationale de Hong Kong porte sur son État de droit

    Avec la mise en application de la loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong, Hong Kong a finalement mis fin à...

    (Vidéo) Aby Ndour et « Atépa » Que reproche-t-on à Alima Dione de la SEN-TV

    https://youtu.be/vkORzJpzyrQ
    A lire également  Tivaouane: "le Gamou sera célébré dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre"

    France / Premier ministre : Jean Castex remplace Edouard Philippe

    L’Elysée a annoncé que Jean Castex, coordinateur de la stratégie nationale de déconfinement, est nommé à Matignon.Il devient ainsi le nouveau premier...

    GESTION DU CORONAVIRUS : LE SÉNÉGAL ADOPTE UNE NOUVELLE STRATÉGIE

    Les services du ministère de la Santé et de l’action sociale ont, ce jeudi, fait le point du mois sur la gestion...

    FOOTBALL D’AILLEURS – LEROY SANÉ, PAPE GUÈYE ET GRIEZMANN… SUR LA PISTE

    City : Guardiola confirme le départ de Leroy Sané A la veille du choc de Premier League entre Manchester City...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles