More

    Ismaila Madior Fall et Ibrahima Faye mettent à rude épreuve l’autorité du Président Macky Sall

    WWW.DAKAR7.COM C’est une lapalissade de dire que, dans l’ensemble, le Président Macky Sall a fait un bon discours à la Nation, à l’occasion du nouvel an, malgré les nombreuses critiques. Non seulement, il a listé ses actions depuis 2012 mais il a aussi dégagé des perspectives pour 2016. De même, ses partisans, qu’il a lui-même coaché, se sont bien défendus dans les plateaux lors des débats. Alors que d’habitude, l’on avait droit à une cacophonie indescriptible. Le lendemain, c’est d’abord son Conseiller spécial, Ismaila Madior Fall, qui met du sable dans le couscous en annonçant la date du fameux référendum pour mai 2016 alors que le Chef de l’Etat s’est tu sur la question.

    Ensuite, c’est son beau-frère, Ibrahima Faye, qui conteste publiquement le coup d’arrêt noté dans la traque des biens mal acquis. «Il est inadmissible que le processus, qui a été déclenché dans le cadre des détournements de deniers publics, ne puisse concerner uniquement que le fils de Abdoulaye Wade, alors qu’il y avait presque 25 personnes qui ont été impliquées dans cette affaire», a soutenu le frère de Marème Faye Sall. Des propos qui sonnent comme une défiance vis-à-vis du Président Macky Sall par ailleurs Chef suprême de la magistrature et au-delà Dame justice. Pis, Ibrahima Faye, qui se réclame d’une légitimité dont on ignore les origines, est allé jusqu’à s’en prendre publiquement à un membre du Gouvernement en la personne de Yaxam Mbaye, Secrétaire d’Etat à la Communication. Conséquence, Abdoulaye Fall, Chef de Cabinet du ministre Mame Mbaye Niang, est entré dans la danse en traitant le frère de la Première Dame d’inconnu dans le bataillon des «apéristes» et de maitre chanteur sur les colonnes de dakaractu.com.

    A lire également  Le Sg du Ppc, Seydou Diouf sur la double nationalité : «Quand on prend le risque de dire je vais être candidat à l’élection présidentielle. Prenons le risque dans sa globalité et disons que j’ai une autre nationalité »

    Des faits qui remettent au goût du jour l’autorité du président de l’Apr Macky Sall. En effet, pour nombre d’«apéristes» leur leader ne fait pas preuve d’assez d’autorité dans le management de leur formation politique. Des propos confirmés par les faits mentionnés plus haut et par le vice-président à l’Assemblée nationale, Moustapha Cissé Lô, qui disait lors d’une émission à Sen Tv que le problème de l’Apr c’est Macky Sall qui laisse faire. Dès lors, il urge pour le leader de l’Apr de restaurer son autorité dans ses rangs, plus particulièrement auprès de sa famille dont certains ne semblent lui vouer aucune considération.

    A lire également  Passage en plénière à l'Assemblée nationale : le ministre Diène Farba Sarr n'a même pas daigné informé son collègue Fatou Tambédou

    www.dakar7.com

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles