More

    Ismaïla Madior Fall: « Le parrainage vise à avoir un nombre raisonnable de candidatures sérieuses ».

    Le principe du parrainage, à l’origine d’un projet de révision de la Constitution, mettra fin à la discrimination entre les candidats des partis politiques et les candidats indépendants, selon le ministre de la Justice.
    « Désormais, si la réforme constitutionnelle est adoptée, toute candidature, qu’elle émane d’un parti politique ou d’un candidat indépendant, doit être parrainée par 1% du fichier général », a déclaré le Garde des sceaux, ministre de la justice, Ismaïla Madior Fall dans un entretien au quotidien l’Observateur, repris par APS
    Il a expliqué que si l’on a un fichier de 6,5 millions d’électeurs, le candidat doit alors avoir un parrainage de 65 mille électeurs.
    « Il faut un parrainage de toutes les candidatures de 1% du fichier général. Ensuite, ces personnes qui parrainent doivent être domiciliées dans au moins sept régions du Sénégal. Et il doit y voir au moins dans chaque région, 2000 électeurs », a-t-il poursuivi.
    « On a tiré les enseignements des dernières législatives »
    M. Fall a fait valoir que « la nouveauté c’est que maintenant, le principe du parrainage ne s’applique plus seulement aux candidatures indépendantes, mais à toutes les candidatures ».
    « C’est le premier effet recherché. Le deuxième effet recherché, c’est qu’on va à une présidentielle et on a tiré les enseignements des dernières législatives », a-t-il déclaré.
    Le ministre de la Justice a rappelé que 47 Listes ont été enregistrées lors des dernières législatives et cela fait qu’il y ait un nombre de candidatures difficile à gérer.
    « ‘Il ne s’agit pas de diminuer les candidatures »
    Cela a non seulement compromis la qualité des opérations électorales, mais a rendu aussi difficile le processus électoral et augmenté le coût pour l’Etat, selon le ministre.
    Toutefois, le garde des Sceaux précise que le parrainage  » ne signifie pas la diminution des candidatures », mais vise à  » rationaliser » le nombre de partis politique. Autrement dit,  organiser un élection présidentielle « avec un nombre raisonnable de candidatures sérieuses »

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles