More

    Khalifa Sall aura-t-il son immunité parlementaire une fois élu député? Voici la réponse de ses avocats

    Les Dakarois ont manifesté les 100 jours de leur maire en prison. A l’Hôtel de Ville de Dakar, les proches, partisans , collaborateurs et avocats de Khalifa Sall se sont retrouvés pour encore une fois dénoncer « l’injustice que subit le maire de la capitale ». Les femmes toutes vêtues de couleur blanche veulent voir Khalifa Sall hors de Rebeuss.

    A cet effet, face à la presse, 3 parmi les 17 avocats du maire demande la libération immédiate de leur client, candidat aux élections législatives. Selon Me Seydou Diagne , l’un de ses avocats, Khalifa Sall a le droit comme tout bon citoyen de jouir de ses droits civiques et politiques. « Ces 100 jours de détention politique de M. Khalifa Sall est l’occasion pour nous de rappeler à l’opinion publique que son sort a été scellé de façon politique… » dit-t-il. Avant d’ajouter:  » Dans la Constitution République du Sénégal, il y a le  principe sacrosaint de la présomption d’innocence. Et, par delà de la violation de ses droits politiques, il y a une tentative de le priver d’exercer ses droits civiques. Au moment où nous en sommes, ce n’est pas  une question d’illégitimité mais tout est organisé pour entraver ses droits pour ce qu’il ne participe pas au scrutin des prochaines élections législatives… Nous demandons à l’Etat du Sénégal la libération immédiate de Khalifa Sall pour lui permettre d’exercer son droit de vote et de faire sa campagne électorale comme le lui permet la Constitution du Sénégalaise ».

    A lire également  La bataille de Dakar: La guerre des chiffres entre BBY et MTS

    Ce n’est pas fini, c’est au tour de Me Demba Ciré Bathily d’appuyer les propos de M. Seydou Diagne. Pour lui, Khalifa Sall est candidat et cela lui permet de jouir de tous ses droits, il doit voter comme tout le monde.  « M. Khalifa Sall est aujourd’hui un candidat et cette candidature nous amène à une autre interrogation. C’est quelqu’un qui jouit de tous ses droits politiques . Et notre Constitution prévoit que tous les citoyens jouissent de leur droit. Et s’il est politique il doit pouvoir l’exercer. Tout cela comporte le droit d’être électeur et le droit d’être éligible. Et M. Khalifa Sall est électeur,  éligible et candidat », souligne-t-il.

    A lire également  Auditionnée par la DIC: Khalifa Sall refuse de coopérer

    Toutefois,  pour ceux qui pensent à l’immunité parlementaire de Khalifa Sall, une fois élu député, Me Issakha Diop apporte des précisions « Avec la séparation des pouvoirs, même si Khalifa Sall gagne les élections, cela ne changerait pas grand chose.  Ce n’est pas parce qu’il sera élu député qu’ automatiquement  la justice va effacer pour annuler son dossier ou le faire sortir. La justice n’a rien à voir avec ça », explique l’avocat.

    Dakar7.com

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles