More

    Khalifa Tandian, Gérant de l’immeuble incendié à Paris: « Mon oncle Almamo (…) est mort avec sa femme Kagnassi, sa fille Tiguidanké et son fils Tandian Aliou … »

    Au lendemain du drame qui a coûté la vie à quatre Sénégalais à Paris, Khalifa Tandian, gérant de l’immeuble incendié à Paris, fait le bilan macabre, dans un entretien publié dans Le Quotidien. « On a perdu plus de 150 millions. Parce qu’un appartement dans le 18ème, c’est quasiment 70 mille euros. Ce n’est vraiment pas facile », déplore l’homme de 36 ans.

     

    Khalifa ne passe pas sous silence les pertes en vies humaines. « Mon oncle Almamo (…) est mort avec sa femme Kagnassi Tandian, sa fille Tandian Tiguidanké et son fils Tandian Aliou. Almamo avait la cinquantaine, sa femme dans les quarante trois ou quarante cinq ans, sa fille allait avoir cette année ses seize ans et le fils avait sept ou huit ans », détaille le gérant de l’immeuble, une propriété que son père, un marabout, a acquis depuis 1981.

     

    Son oncle, tient-il à préciser; « n’était pas malade du tout. Et un matin on vous appelle pour vous dire que votre oncle ou frère n’est plus. Ainsi que toute sa famille. C’est une chose qui est très difficile à accepter. Au début, on n’a pas cru à la nouvelle parce qu’on se disait que ce n’est pas possible. On nous a dit qu’ils n’ont pas retrouvé les corps. Car ils étaient à l’hôpital, mais en tout cas, ça a fait trembler tout le monde. C’était douloureux. Notre famille a été décimée… »

    A lire également  Malick Gackou sur la marche du 14 octobre: “Nous sommes en face d’une vraie dictature. Ce qui s’est passé est inadmissible"

     

    Quid des motivations qui sous-tendent cet acte prétendu raciste ?

     

    « Je ne sais pas ce qui l’a poussé à commettre un tel acte. Mais, on ne pourra pas lui pardonner ça. Le fait qu’il soit en prison, ce n’est pas cela qui fera revenir notre famille. Ce sont des personnes qui nous sont chères, elles ne peuvent pas être remplacées », renchérit Khalifa Tandian, manifestement résigné, en attendant que la justice fasse son travail. « Si on le met en prison, ça ne nous soulagera pas. Quant aux raisons qui l’ont poussé à commettre cet incendie, je ne sais pas s’il a été payé, ou s’il a agi tout seul. Je ne sais pas. Mais en tout cas, mettre le feu une première fois dans un immeuble, on appelle les secours qui l’éteignent. Une deuxième fois, avec deux heures d’intervalle, il met le feu sous la cage d’escaliers, moi je pense que c’est quelqu’un qui sait ce qu’il veut faire. Parce que si c’était quelqu’un qui agit sans détermination, il serait déjà parti. Il était déterminé. Peut-être qu’on l’a payé ou on lui a dit de le faire. Donc, il était là pour mettre le feu dans l’immeuble. Et il a réussi. »

    A lire également  Vidéo – Actu du net du Jeudi 28 Décembre 2017 sur Walf TV

     

    seneweb News

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles