More

    Khalilou Fadiga : «Sadio Mané a encore des choses à apprendre»

    Métronome de l’équipe du Sénégal dans les années 2000, Khalilou Fadiga se prononce sur la question lancinante, sans cesse évoquée, de l’animation offensive des Lion. Celui qu’on a surnommé «le gaucher magique» est optimiste pour l’avenir de l’équipe nationale, mais Khali admet tout de même qu’il manque un leader charismatique pour porter le jeu des Lions.

    Meneur de jeu c’est un état d’esprit

    « J’ai souvent entendu la remarque selon laquelle le Sénégal n’a plus de joueurs qui a les mêmes caractéristiques que Fadiga. Pour jouer un petit peu sur la position dans laquelle moi j’évoluais, il va falloir trouver quelqu’un à qui il faut apprendre, à jouer dans cette position là. Vous savez, le numéro 10 doit être un état d’esprit qui fait faire jouer ses partenaires. Si on a un jeune capable de travailler dur dans ce registre là, ça ira mieux. Je ne doute pas de la capacité des jeunes qui ont en charge l’animation offensive de l’équipe nationale. Leur rôle est d’améliorer une certaine orientation dans le jeu. Je pense que la recherche est en cours et bientôt on trouvera ce meneur de jeu qui pourra temporiser ou accélérer en étant le chef d’orchestre de cette équipe », a déclaré Khalilou Fadiga dans les pages de « Stades » au sujet de l’animation offensive des lions.

    Sadio Mané a les épaules et la tête pour jouer le rôle de meneur

    A lire également  Championnats d’Afrique d’athlétisme: 2 Sénégalais qualifiés pour les demi-finales 100 m

    « Maintenant, il va falloir qu’il fasse la différence entre le lien qu’il y aura entre lui et la défense, d’une part, et l’attaque, d’autre part. C’est difficile de dire que Sadio doit changer dans son jeu. Mais, je pense qu’il peut toujours se bonifier. C’est encore un jeune joueur. Il y a certaines choses qu’il doit apprendre. Le jour où Sadio Mané me demandera ce qu’il peut faire pour son jeu, je serai ravi de lui prodiguer quelques conseils ».

    A lire également  CAN 2018: le Maroc ne déposera pas sa candidature

    Mon rôle dans la réconciliation entre El Hadji Diouf et la Fédération sénégalaise de football. 

    « El Hadji et moi avons beaucoup discuté. Tout le monde sait que Aliou Cissé est un frère et un ami pour moi. Le Président de la FSF, Me Augustin Senghor, m’a nommé Ambassadeur lors de la dernière Can U 20. C’est grâce à lui que j’ai intégré la Caf avec le concours de Hayatou. Nous avons parlé du cas El Hadji Diouf. Heureusement que lui-même a compris qu’il y a beaucoup de choses à faire pour le football sénégalais. Dans le même temps, la Fédération a compris, qu’en tant qu’icône, Diouf peut apporter au foot sénégalais. Il y a eu naturellement un rapprochement entre les deux parties. Ils ont mis en avant l’intérêt supérieur du Sénégal. Et, c’est tout à leur honneur », confie t-il.

    Source : Sen 24heures

     

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles