More

    La croissance chinoise n’a jamais été aussi faible depuis 25 ans

    C’est officiel, l’annonce a été faite ce mardi 19 janvier 2016 à Pékin par le bureau national des statistiques : la croissance du produit intérieur brut chinois pour 2015 table à 6,9 %. Elle est donc nettement en deçà de celle de 2014 (7,3 %), au plus bas depuis un quart de siècle. Le gouvernement espérait une croissance économique de 7 %. Avec 6,9 %, Pékin a donc raté son objectif. Preuve que la « nouvelle normalité » tant vantée par le Premier ministre Li Keqiang se fait dans la douleur, souligne notre correspondante à Pékin Heike Schmidt. Ce n’est pas une surprise. Ces derniers mois, presque tous les indicateurs ont viré au rouge : l’activité manufacturière, la production industrielle, le commerce extérieur et le secteur immobilier. Tous ces piliers traditionnels, qui ont permis à la Chine de se hisser au deuxième rang de l’économie mondiale, s’effritent aujourd’hui. S’y rajoute la dégringolade à la bourse, signe de la nervosité des investisseurs.

    A lire également  Covid-19 - Dakar ou la bombe à retardement "inconsciente", 7664 sur 10284 cas recensés au Sénégal

    Vers un nouveau modèle de croissance ?

    Ce mardi, le patron du bureau national des statistiques s’est néanmoins voulu rassurant. « Avec 6,9 %, la croissance est l’une des plus fortes dans le monde, a dit Wang Baon. Elle contribue donc toujours à hauteur de 25 % à la croissance mondiale. » Les autorités déploient déjà toute une panoplie de mesures pour rééquilibrer le navire qui commence à tanguer. Elles veulent une croissance portée par la consommation intérieure, l’innovation et les services et plus sur l’industrialisation à outrance. Pékin défend un modèle plus durable, avec une croissance moins rapide mais plus résistante. Toutefois, ce virage économique est encore loin d’avoir produit ses effets. Les ventes de détail ont encore dégringolé en décembre, la consommation des ménages est toujours inférieure à 40 % du PIB, l’activité manufacturière est en berne. Aussi, la réduction des colossales surcapacités industrielles du pays va continuer à accentuer la pression sur les exportations en chute.

    Rfi.fr

    Articles récents

    Mansour Faye : « Si l’Ofnac me convoque je n’irai pas repondre »

    Mansour Faye, était l’invité de grand jury de la Rfm, ce dimanche. A propos de la plainte déposée contre lui à l’Ofnac...

    Rififi aux GMD: La Direction appelle à la réconciliation, lundi

    Malgré les grèves répétées de certains travailleurs des Grands Moulins de Dakar depuis près de trois mois, la direction générale de l'entreprise...

    Magal à Ngabou : Sokhna Aïda rompt le silence

    Sokhna Aïda Diallo a réagi aux mesures annoncées par la police religieuse de Touba, Safinatoul Amane, dans le cadre de la célébration...

    Mali : La mère de Sidiki Diabaté arrêtée pour complicité d’avortement .

    C’est une étape de plus dans la tentaculaire affaire  de violence conjugale contre l'ex-compagne de Sidiki Diabaté.  
    A lire également  Brésil : Les députés votent en faveur de la destitution de Dilma Rousseff
    La mère...

    Voici Les Bouffons De La République…Les 6 Fous Au Pouvoir

    Les bouffons de la République. Ils sont au nombre de 6. Deux au Palais, deux dans le gouvernement et deux dans la...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles