More

    La France arme le Sénégal contre le terrorisme mais le maintient toujours dans la liste des pays à éviter

    La France s’est engagée à soutenir le Sénégal dans sa lutte contre une éventuelle menace terroriste, à travers le Plan d’action contre le terrorisme (Pact) dont s’est doté le Sénégal, voilà trois ans maintenant. Ainsi, le Pact est financé à hauteur de 458 500 000 F Cfa par la France. Le fait de voir ce pays s’engager derrière le Sénégal dans ce combat montre à quel point les Français sont convaincus que la menace terroriste y est réelle. Un simple coup d’œil dans le site du ministère français des Affaires étrangères montre que le Sénégal est classé dans la liste des pays classés dans la zone jaune. Un véritable coup de frein pour le développement du tourisme au Sénégal quand on sait que la France est son principal marché émetteur.

    S’il est formellement déconseillé aux ressortissants français de se rendre dans les pays classés dans la zone rouge à savoir le Mali, le Niger, le Burkina Faso, la Mauritanie, il leur est demandé d’adopter une attitude de vigilance pour les pays listés dans la zone jaune. Parmi ces pays, le Sénégal. Pour cause, avertit le gouvernement français, la menace d’attentat et d’enlèvement visant des Occidentaux demeure élevée dans la zone sahélienne, mais aussi dans les pays limitrophes. «Compte tenu de l’activisme de groupes terroristes opérant dans la bande sahélienne, il importe que les Français résidant ou de passage au Sénégal fassent preuve d’une vigilance accrue dans les endroits où ils se déplacent, à l’égard de tout comportement ou paquet suspect. Il est conseillé d’éviter les discothèques, les stades et, de manière générale, tous les lieux de forte concentration de public, notamment occidental», rapporte le gouvernement français. Et de poursuivre : « La sécurité des emprises officielles françaises au Sénégal, en particulier celles qui reçoivent du public, fait l’objet d’un renforcement préventif des mesures de sécurité (contrôle strict des visiteurs, protection armée, interdiction de stationner à proximité). Il est demandé à chacun de bien vouloir respecter les consignes. »

    A lire également  L’Apr - seul parti politique avec 03 types de militants : Les proches de Macky, les proches de Marème et les proches de personne

    Toutefois, à l’exception de la frontière avec le Mali et d’une partie de la frontière avec la Mauritanie, ainsi que dans certaines parties de la Casamance, les ressortissants français, se rendant malgré tout au Sénégal, peuvent circuler dans toutes les autres régions. Ainsi, fait savoir le gouvernement français : «Si des raisons impératives vous amènent à emprunter un itinéraire qui longe les frontières Nord et Est, il est fortement recommandé de respecter certains conseils de prudence : aucun déplacement de nuit, une discrétion totale sur votre trajet avant le départ, préconisation d’un voyage en convoi (au moins à 2 ou 3 véhicules)… Il est également vivement recommandé de signaler ce déplacement au Consulat général de France à Dakar ». Autant de mesures donc qui sèment la panique chez bon nombre de touristes français qui préfèrent se détourner de la destination Sénégal, par mesure de prudence.

    WWW.DAKAR7.COM

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles