More

    La Juve bat le Hellas Vérone, la Fiorentina leader provisoire

    d0401La Juventus a largement dominé le Hellas Vérone (3-0) et signe un huitième succès de rang qui lui permet de pointer à deux points du leader, la Fiorentina, en attendant le match de l’Inter. La Roma s’est fait rejoindre dans les dernières minutes par le Chievo (3-3).

    Le match : la Juve continue sa remontée

    La remontée fantastique se poursuit pour la Juve, qui a signé mercredi son huitième succès de rang face au modeste Hellas Vérone (3-0). Incapables de gagner le moindre match depuis le début de saison, les Gialloblu n’ont pas opposé grand-chose à la Vieille Dame, emmenée en attaque par un séduisant duo Dybala – Morata. L’attaquant argentin a ouvert le score d’un joli coup franc aux 25m (ce qui n’était était plus arrivé à la Juve depuis la dernière réalisation d’Andrea Pirlo face au Torino en avril dernier), puis a trouvé Leonardo Bonucci juste avant la pause sur coup franc encore (45e). À peine entré en jeu, l’international italien Simone Zaza trompait, lui, Pierluigi Gollini après un bon service de Paul Pogba (82e). Une prestation nette et sans bavure, qui permet à l’équipe de Massimiliano Allegri de remonter à la 2e place du classement, en attendant Empoli – Inter Milan.

    Le joueur : Ilicic, la folle série

    Il ne se passe pas un match, depuis quatre journées de championnat, sans que Josip Ilicic ne marque un but. Et cette fois, le milieu de terrain slovène de la Fiorentina s’est même fendu d’un doublé sur la pelouse de Palerme (3-1). Un succès qui permet à la Viola de prendre provisoirement les rênes de la Serie A.

    La première : un but validé par la goal-line technology

    L’entraîneur de la Roma Rudi Garcia s’en serait, sans doute, volontiers passé : c’est en effet contre son équipe que la goal-line technology a permis de valider pour la première fois un but en Serie A. Celui de Simone Pepe en l’occurence, le milieu offensif du Chievo Vérone, qui a permis à son équipe d’arracher le nul face aux Giallorossi (3-3) à la 86e minute. Ces derniers, d’une fébrilité défensive coupable, ont encore une fois démontré leur incapacité à tenir un score. Pas de quoi rassurer le technicien français quant à son avenir sur le banc romain.
    L’EQUIPE

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles