La musique sénégalaise n’est pas exportable selon Cheikh lo

cheikh loCheikh lo pense que la musique sénégalaise n’est pas exportable et que les jeunes font du folklore.  « Pape Diouf, c’est un peu Youssou Ndour. De ce que j’ai entendu de ses chansons, je n’y retrouve pas un timbre propre. Quand Pape chante, j’entends un peu des mélodies de Youssou Ndour et de Maiga. Je sais de quoi je parle parce que je connais leur registre. Waly c’est vraiment l’incarnation de l’adage ‘’ tel père, tel fils’’. Cela va de soi. Il chante comme son papa. Et vous savez ce qui est intéressant avec son père, c’est qu’il ne se limite pas au mbalax pur et dur. Il est passé à l’orchestra baobab qui est sa première école. Apres il a fait de la musique traditionnelle avant de mettre sur pied le Raam Dann. Ces univers dans les lesquels il a baigné lui ont permis d’avoir une certaine ouverture ».

Source ; enquête

 

 

Commentaires

commentaires