More

    La Russie, Poutine: « Il est prématuré de combattre l’EI »

    Vladimir Poutine a affirmé vendredi qu’il était encore trop tôt pour parler d’un engagement militaire de la Russie en Syrie pour combattre l’organisation État islamique (EI), au moment où Washington indiquait enquêter sur des rumeurs de troupes russes combattant en Syrie.
    Interrogé sur un éventuel engagement militaire de la Russie contre l’EI, M. Poutine a répondu: « Nous envisageons diverses options, mais ce dont vous parlez n’est pas au programme. »

    « Prématuré »
    « Il est prématuré de dire que nous sommes prêts à y aller là, tout de suite », a déclaré le président russe en rappelant toutefois que la Russie vendait depuis longtemps des armes au régime du président Bachar al-Assad.
    « Nous fournissons déjà à la Syrie une aide assez sérieuse en équipement militaire, en formation de leurs troupes que nous armons », a-t-il ajouté, cité par l’agence Ria Novosti.

    Soutien russe en Syrie
    Le chef de l’Etat russe n’a pas donné de détails sur le niveau ou les conditions de cette formation militaire ou sur la présence pour cela d’instructeurs russes. Les États-Unis ont indiqué jeudi vérifier des rumeurs prétendant que Moscou mène des opérations militaires en Syrie, avertissant que de telles actions, si elles étaient confirmées, seraient « déstabilisantes et contre-productives ».

    A lire également  "Manko Dougou Kasso" : les jeunes de l'opposition s'engagent dans la défense des libertés

    Rumeurs
    Ces rumeurs, qui circulent depuis plusieurs jours dans des journaux du Proche-Orient, sont notamment alimentées par la diffusion sur les réseaux sociaux sur des comptes liés aux combattants syriens de photographies montrant,
    selon eux, un avion de combat russe et des drones, près de la région d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie.

    A lire également  Général Gilbert Diendéré : « Une grave situation d’insécurité pré-électorale régnait au Burkina »

    Frappes américaines « inefficaces »
    Vladimir Poutine, qui s’exprimait en marge d’un forum économique à Vladivostok, dans l’Extrême-Orient russe, a également estimé que les frappes aériennes américaines contre les positions de l’EI étaient inefficaces. « Jusque-là, l’efficacité de ces frappes aériennes est faible », a-t-il déclaré.

    Coalition élargie
    Moscou, qui soutient fermement le régime de Damas, prône par ailleurs une coalition élargie comprenant notamment la Turquie, l’Irak, l’Arabie saoudite mais aussi l’armée régulière syrienne pour lutter contre le groupe État islamique (EI) en Syrie.

    7sur7.be

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles