More

    Lactalis: les propositions des parlementaires pour éviter les scandales sanitaires

    La Commission d’enquête sur l’affaire Lactalis rend, ce mercredi 18 juillet 2018, ses conclusions. Les parlementaires formulent une cinquantaine de recommandations pour éviter de nouveaux scandales sanitaires.

    Ce rapport est une réponse concrète à l’affaire Lactalis, survenue en décembre 2017 en France. Trente-six nourrissons ont été atteints de salmonellose, après avoir consommé un lait produit par Lactalis dans son usine de Craon, en Mayenne. L’enquête judiciaire a mis en cause Lactalis, mais également le laboratoire chargé du contrôle sanitaire et les autorités.

    Lors de son audition, le patron de Lactalis, Emmanuel Besnier, a reconnu que la salmonelle, découverte dans la tour de séchage de son usine, était la même que celle de 2005. A cette époque, le site qui appartenait à la société Celia avait rendu 146 bébés malades en France. La société a été rachetée un an plus tard par Lactalis. Malgré des mesures sanitaires et des travaux, la bactérie est restée dans la tour de l’usine.

    A lire également  Youssef Chahed: “ce sont des gens qui volent, pillent… et agressent les tunisiens”

    L’affaire ne s’est pas arrêtée là. La procédure de retrait des produits a donné lieu également à un nouveau scandale. Les grands distributeurs ont, en effet, continué à vendre des produits interdits dans leurs rayons après la découverte de la salmonellose. L’Etat a dû intervenir pour imposer le retrait de toutes les boîtes de lait infantile.

    A lire également  Guinée: Condé limoge trois ministres

    Contrôler les laboratoires chargés des contrôles

    C’est pour éviter que de tels drames ne se reproduisent que cette commission d’enquête parlementaire a été mise en place. Première proposition : la création d’une police de la sécurité alimentaire, qui pourrait intervenir sur toute la chaîne du produit, de sa fabrication à sa distribution.

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles