More

    l’Aibd : Saudi Bin Ladin Group exige 63,62 milliards à l’Etat pour continuer!

    C’est le journal L’As qui donne l’information. La société  Saudi Bin Ladin Group chargé des travaux de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd), achevés à près de 90% a croisé les bras et réclame la somme de 63,62 milliards de Fcfa à l’Etat du Sénégal, après avoir «absorbé» 303 milliards de Fcfa. Depuis plusieurs semaines tout est à l’arrêt.

    Courroucé par ce qu’il assimile à du chantage, la Direction générale de l’Aibd a mis en demeure le groupe Saudi Bin Ladin et menace de saisir le Tribunal arbitral de Paris.  «L’As» rappelle que le contrat de base (pour la construction de l’aéroport Blaise Diagne) a été signé le 3 avril 2007 pour une date de démarrage des travaux le 4 décembre 2007 et pour un montant total de 349,479 millions d’euros, soit 229 milliards de Fcfa. C’est le marché de base avec Saudi Bin Ladin Group pour la réalisation complète de l’aéroport dans un délai de 33 mois qui devait courir à partir du 4 décembre 2007.

    Seulement, plusieurs avenants seront signés par la suite. Le premier est intervenu le 15 décembre 2008 pour un montant de 1,8 milliards Fcfa. Avenant qui devait servir à la viabilisation du site de recasement des populations déguerpies. Les travaux devaient être réalisés en 5 mois et ne devaient pas impacter sur le délai de 33 mois imparti. Un deuxième avenant a été signé le 7 juillet 2010 pour un montant de 46 milliards.

    A lire également  Viande : Légère hausse de 2% des abattages contrôlés à fin juin 2016 au Sénégal

    Argent qui devait servir à régler un problème de traitement de cavité pour des prix de bitume qui ont entre temps évolué. Une nouvelle date de livraison de l’ouvrage est ainsi retenue pour novembre 2011. Plus tard, un 3e avenant est signé à la demande de Saudi Bin Ladin Group le 17 juin 2011 qui disait n’avoir pas signé le financement à long terme. L’Etat casque 27 milliards et un délai supplémentaire de 12 mois pour la livraison de l’aéroport est consenti.

    Un 4e avenant négatif (-4,5 milliards) est signé en 2013 puisque la date de livraison prévue en novembre 2012 n’avait pas été respectée et la direction de l’Aibd avait soutenu que c’est le groupe Saudi Bin Laden qui n’a pas été performant pour terminer les travaux à temps. La société saoudienne s’engage alors à livrer l’aéroport en novembre 2014. Elle n’a pas terminé à la date prévue et réclame maintenant un 5e avenant de 63,62 milliards Fcfa. Ce que l’Etat du Sénégal refuse, surtout que Saudi Bin Laden ne veut pas s’engager sur une nouvelle date de livraison. D’où le bras de fer qui est en train d’être mené.

    A lire également  Spéculation: Le prix du sucre augmente de 25 fr

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles