More

    L’ancien président brésilien Lula critique sévèrement le président Bolsonaro et souhaite renforcer les relations avec la Chine

    L’ancien président brésilien, Luiz Inácio Lula da Silva, a durement critiqué le dirigeant actuel de son pays, Jair Bolsonaro, pour sa gestion de la pandémie de COVID-19. Lula estime que son pays aurait avantage à imiter la Chine pour vaincre la crise actuelle dans le plus grand pays d’Amérique du Sud et qui est également l’un des plus touchés dans le monde. CGTN a réalisé une interview exclusive avec l’ancien président brésilien. En voici un extrait.

    « Je pense que la Chine doit être ménagée par le Brésil avec soin et respect. Nous n’avons pas à miser sur une relation avec la Chine en ne considérant que les matières premières. Nous devons miser sur une relation qui considère la politique et des domaines plus sophistiqués tels que la technologie 5G. Je pense que le Brésil doit participer davantage au groupe des BRICS, cette alliance doit nous aider à renforcer nos relations avec la Chine. La Chine est sans aucun doute un pays qui va croître, et cela ne signifie pas que le Brésil doit abandonner sa relation avec les États-Unis. Mais le Brésil ne peut accorder de privilèges à un pays qui n’en accorde aucun au Brésil. Les Américains n’aiment pas le Brésil. Les Américains traitent le Brésil comme une colonie et ils n’ont aucun respect pour le Brésil. Donc la Chine est importante pour nous du point de vue scientifique, technologique et des matières premières », a déclaré l’ancien président brésilien.

    A lire également  Après les Etats-Unis, Israël abandonne à son tour l'Unesco

    En ce qui concerne la réaction du Brésil face à la pandémie de COVID-19, Lula a indiqué que « contrairement à la Chine, qui a connu une crise dans une ville et a pu isoler les habitants immédiatement d’une manière qui ne permettait pas au coronavirus de se propager à travers le pays, le Brésil a fait le contraire. Le président du Brésil, au début, ne croyait pas au coronavirus, puis il pensait que c’était quelque chose qui venait de la Chine. Il a dit que c’était une bénine grippe qui ne ferait de mal à personne. Et le nombre de personnes infectées par le virus ne fait qu’augmenter ainsi que le nombre de morts. Et le président aurait dû apprendre auprès de la Chine. Il aurait dû apprendre auprès d’autres pays qui ont traité cette situation du coronavirus d’une manière plus sophistiquée et humaine ».

    A lire également  Le général McMaster, nouveau conseiller à la sécurité nationale de Trump

    (Photo : AP Images)

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles