More

    L’ancien président brésilien Lula critique sévèrement le président Bolsonaro et souhaite renforcer les relations avec la Chine

    L’ancien président brésilien, Luiz Inácio Lula da Silva, a durement critiqué le dirigeant actuel de son pays, Jair Bolsonaro, pour sa gestion de la pandémie de COVID-19. Lula estime que son pays aurait avantage à imiter la Chine pour vaincre la crise actuelle dans le plus grand pays d’Amérique du Sud et qui est également l’un des plus touchés dans le monde. CGTN a réalisé une interview exclusive avec l’ancien président brésilien. En voici un extrait.

    « Je pense que la Chine doit être ménagée par le Brésil avec soin et respect. Nous n’avons pas à miser sur une relation avec la Chine en ne considérant que les matières premières. Nous devons miser sur une relation qui considère la politique et des domaines plus sophistiqués tels que la technologie 5G. Je pense que le Brésil doit participer davantage au groupe des BRICS, cette alliance doit nous aider à renforcer nos relations avec la Chine. La Chine est sans aucun doute un pays qui va croître, et cela ne signifie pas que le Brésil doit abandonner sa relation avec les États-Unis. Mais le Brésil ne peut accorder de privilèges à un pays qui n’en accorde aucun au Brésil. Les Américains n’aiment pas le Brésil. Les Américains traitent le Brésil comme une colonie et ils n’ont aucun respect pour le Brésil. Donc la Chine est importante pour nous du point de vue scientifique, technologique et des matières premières », a déclaré l’ancien président brésilien.

    A lire également  Le président du Yémen condamné à mort pour "haute trahison"

    En ce qui concerne la réaction du Brésil face à la pandémie de COVID-19, Lula a indiqué que « contrairement à la Chine, qui a connu une crise dans une ville et a pu isoler les habitants immédiatement d’une manière qui ne permettait pas au coronavirus de se propager à travers le pays, le Brésil a fait le contraire. Le président du Brésil, au début, ne croyait pas au coronavirus, puis il pensait que c’était quelque chose qui venait de la Chine. Il a dit que c’était une bénine grippe qui ne ferait de mal à personne. Et le nombre de personnes infectées par le virus ne fait qu’augmenter ainsi que le nombre de morts. Et le président aurait dû apprendre auprès de la Chine. Il aurait dû apprendre auprès d’autres pays qui ont traité cette situation du coronavirus d’une manière plus sophistiquée et humaine ».

    A lire également  Nigeria : Plusieurs combattants de Boko Haram jugés

    (Photo : AP Images)

    Articles récents

    Exclusif-Air France licence 17 de ses employés à l’AIDB.

    L’horizon s’assombrit pour le personnel de la compagnie Air France au Sénégal. Selon des informations de Guestuinfo, la compagnie aérienne française a...

    Mariage : Mbathio reçoit 5 millions, une parure en or et une bague en diamant

    A l’heure où ces lignes sont écrites, Mbathio Ndiaye est en train de recevoir sa dot. Elle est composée d’une somme de...

    Moustapha Diakhaté: « C’est une escroquerie…! »

    L’ancien président du Groupe parlementaire Benno Bokk Yakkar, Moustapha Diakhaté n’accorde aucun crédit au rapport qui sera délivré par la mission d’information...

    Une plainte contre le ministre de la Justice du Sénégal au tribunal de Paris

    Me Malick Sall, ministre de la Justice du Sénégal, appréciera ! Le journaliste Adama Gaye n’a pas encore dit son dernier mot dans...

    CE QU’ON NE SAIT PAS DES 1086 MILLIARDS DE CHIFFRES D’AFFAIRES DE LA SONATEL

    En 2019, Sonatel avait déclaré avoir réalisé un chiffre d’affaires à hauteur 1086 milliards de F CFA. Cette somme déclarée avait suscité...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles