More

    LE CHARLATAN MAMADOU D. F ARNAQUE RAMA S, UNE FEMME D’AFFAIRES À HAUTEUR DE 14,5 MILLIONS DE FCFA

    Rama S, une femme d’affaires ayant pignon sur rue à Louga, escroquée à hauteur de 14,5 millions de FCfa, a indexé le charlatan Mamadou D. F qui l’aurait contrainte, sous la menace de représailles mystiques. Le mis en cause qui persiste à nier, a été arrêté et placé sous mandat de dépôt à la Mac de Louga.

    Coiffeur de son état, charlatan à ses heures creuses, Mamadou D. F séjourne, depuis mercredi passpouvoir-surnaturel-Marabout-serigne-setcat-charlatané, à la Maison d’arrêt et de correction de Louga. Il est poursuivi pour «escroquerie portant sur la rondelette somme de 14,5 millions FCfa», par la femme d’affaires Rama S. D’après des sources très proches de ce dossier, maintenant entre les mains du juge d’instruction du 2e Cabinet prés le tribunal de grande instance de Louga, la machine judiciaire a été mise en branle, après que la dame a déposé une plainte contre «inconnu» au Commissariat urbain de la capitale du Ndiambour.

    Sur les termes de sa plainte, elle soutient avoir été escroquée par un charlatan, à qui elle aurait remis, à maintes reprises, diverses sommes d’argent. Sur les circonstances de cette remise d’argent, elle explique : «J’étais en proie à des ennuis financiers. Mes activités ne marchaient plus. C’est ainsi qu’une connaissance qui a voulu m’aider me met en rapport avec le charlatan, Mamadou (elle ne connaissait pas son adresse exacte), pour des prières en ma faveur. Depuis notre première rencontre, il y a 3 ans, il n’a cessé de me réclamer de l’argent. A chaque fois, je remuais ciel et terre pour lui remettre la somme exigée.

    Il menaçait de me jeter un mauvais sort, en cas de refus et me disait que je le regretterais, si j’en rendais compte à mes parents. Par peur de représailles mystiques, j’ai, pendant trois ans, discrètement déboursé 14,5 millions FCfa. N’en pouvant plus, j’ai pris mon courage à deux mains pour porter plainte contre lui.» Mais, la plaignante n’était pas en mesure de fournir d’exacts renseignements sur son bourreau, pour que la police l’entende. Néanmoins, les hommes du commissaire Waly Camara ont ouvert une enquête. Et 48 heures après le dépôt de sa plainte, la femme d’affaires est jointe par le charlatan qui lui propose une nouvelle offre relative à une «juteuse opération de multiplication de billets».

    A lire également  Ayant découvert sa video nue sur des sites pornographiques: Oumy Dieng se retrouve à Fann
    A lire également  Un vaccin expérimental mis au point contre le paludisme

    «Je sais que tu as contracté plusieurs dettes auprès de ton entourage, je peux te faire multiplier des billets à hauteur d’un million de FCfa», lui aurait proposé le charlatan, au téléphone. Faisant semblant de coopérer, la dame accepte la proposition et convient d’un rendez-vous. La rencontre est prévue pour la nuit du 09 au 10 juillet passé, à 2H du matin, à la périphérie de Louga, derrière le cimetière «Yermeundé», sur la route de Kébé Ndeute.

    La police alertée

    A l’issue de cette discussion, Rama S retourne au commissariat urbain, en informer les policiers qui, décidés à élucider cette affaire, ont devancé le charlatan et sa proie aux lieux du rencard. Pour éviter d’éveiller le moindre soupçon, ils se terrent dans la pénombre. L’attente ne dura pas et en valut la peine. A 2H pile poil du matin, le mis en cause se pointe et est mis aux arrêts, avant de réaliser ce qui lui arrivait.

    Conduit sous bonne escorte, dans les locaux de la police, il nie les faits à lui reprochés, au cours de l’enquête préliminaire. Confronté à sa présumée victime, il a reconnu que celle-ci lui avait remis, 2 fois de suite, de l’argent, à titre de cadeau, mais des sommes ne dépassant pas 20.000 FCfa. Persistant dans ses dénégations, Mamadou D. F a été néanmoins déféré au parquet de Louga, le mardi passé. Après un retour de parquet, il a été placé sous mandat de dépôt à la Mac. Le dossier a atterri sur la table du juge d’instruction du 2e Cabinet prés le tribunal de Louga.

    ABDOU MBODJ

    igfm

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles