More

    Le CUSEMS MENACE D’UN PRÉAVIS DE CREVE!

    En Conseil interministériel sur la rentrée des classes tenu ce 29 octobre, le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, promet de faire tout son possible pour une année scolaire stable et performante. Les organisations des syndicats, de leur côté, prônent, eux aussi, une rentrée scolaire sans perturbation, mais à condition que l’Etat y joue sa participation.

    Le représentant des Cadres unitaires des syndicats d’enseignants du Sénégal (Cusems) de souhaiter une année scolaire sans perturbation majeure. « Nous avons dit au gouvernement que le premier facteur qui garantit la stabilité dans le secteur de l’éducation, c’est le respect des accords signés avec les syndicats notamment le Cusems. Nous avons également dit qu’il faut une promotion d’un partenariat vertueux et transparent mais l’Etat Sénégal doit également mettre en place un système de motivation des enseignants et restaurer l’équité dans le traitement dans agents de l’Etat, en conformité avec notre revendication concernant l’alignement de l’indemnité de logement », a déclaré Abdoulaye Ndoye, venu représenter les Cadres unitaires des syndicats de l’enseignement moyen et du secondaire (Cusems).

    A lire également  Biram FAYE, DG AEME «L’utilisation rationnelle de l’énergie est une donnée fondamentale du PSE»

    Son confrère Mamadou Lamine Dianté explique : « on était à 43 directives prises en 2014, on a eu la surprise de constater que sur les 30 directives du ministère de l’Education nationale, seulement 5 ont été réalisées. 2 n’ont pas connu de réalisation et il semblerait que les 23 autres sont en cours de réalisation. Pour le ministère de la Formation professionnelle, sur les 13, les 9 ont été réalisées. On revient encore avec 21 nouvelles directives du ministère de l’Education et 11 pour le ministère de la Formation professionnelle. Cela montre en réalité que toutes prévisions qui étaient faites l’année dernière n’ont pas été réalisées (…). Le président de la République avait pris un certain nombre de mesures, et un mois après, aucune de ces mesures n’a pas été respectée… On va déposer un préavis de grève », a-t-il annoncé.

    A lire également  Momar Ndao, (ASCOSEN) : "L’Etat doit exiger que ces producteurs locaux fassent de la qualité"

    Seneweb

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles