Le glaucome, deuxième cause de cécité après la cataracte

imgres Le glaucome, une maladie encore négligée, est pourtant la deuxième cause de cécité après la cataracte. Pourtant dépisté assez tôt, la maladie est guérissable, selon les spécialistes.

 

Les spécialistes de la vue préconisent le dépistage précoce du glaucome, même en l’absence de tout symptôme. Trouvée au centre Amadou Malick, Major Mame Julia Djémé explique : « certaines maladies des yeux comme le glaucome sont liées à la cécité. C’est la deuxième cause de cécité après la cataracte ». Pour cette spécialiste, ces maladies sont guérissables seulement s’ils sont détectés à temps. « Pour la cataracte, si c’est mûr, on opère. Et si c’est au niveau de la rétine le malade récupère sa vision quand l’opération se passe bien », explique-t-elle. « Quant au glaucome, elle précise que si le malade vient tôt et qu’on la détecte à un stade précoce, on peut maintenir la vision. Mais s’il vient tard, la perte de la vision est irréversible ». Pour la Major du centre Bopp, il y a un problème de sensibilisation au niveau du glaucome, par rapport à la cataracte. « Tout le monde connait la cataracte, mais quand il s’agit du glaucome, les malades viennent un peu tard ». Le glaucome c’est une maladie qui souvent ne fait pas souffrir, d’où le danger. « Le malade ne sent pas de gêne physiologique, avant la gêne oculaire, donc ils viennent un peu tard et là c’est irréversible » avertit-elle. Avant de poursuivre : « il faut que tout le monde se fasse consulter même s’il ne sent rien ; cela permet de détecter tôt toute éventuelle pathologie du genre glaucome. Ce n’est pas parce que vous ne souffrez pas que vous ne devez pas contrôler ».

 

Hypertension et diabète, causes de cécité

 

 

 

Parmi les maladies affectant la vision, Il y a l’hypertension et le diabète qui ont des incidences sur les yeux, surtout au niveau de la vision explique la spécialiste. « Le sucre n’est pas recommandé au niveau du foie, du cœur, mais aussi non plus au niveau de l’œil. Parce qu’il y a une répercussion au niveau de la rétine et de l’irrigation des artères ». A côté de cela, le spécialiste, il existe certaines maladies des yeux qui sont héréditaires. C’est le cas du glaucome. « Pour les glaucomateux, s’il y a un patient malade dans une famille, il faut que les autres aillent faire un dépistage, parce que c’est une maladie qui n’est pas généralement héréditaire, mais elle est d’origine héréditaire. Prévenir vaut mieux que de faire guérir ». Et c’est pareil pour les cataractes : « Il y a des cataractes qui sont congénitales aussi, mais c’est très rare », soutient le major.

 

Les maladies de la vision les plus fréquentes dans ce centre sont les uvéites, kératites, les cataractes. « On a beaucoup de cataractes et de glaucomateux. Les uvéites aussi, on en reçoit beaucoup », explique M. Djémé. Et à chaque pathologie, sa cause. Pour le glaucome, par exemple, il est dû à une haute pression dans l’œil, qui fait que le nerf optique est comprimé explique-t-elle. Quant à la cataracte, c’est le cristallin qui s’est opacifié, ce qui fait que pour la plus part du temps c’est physiologiques « mais il y’a certaines cataractes d’origine médicale traumatique » précise le Major. Quant à l’uvéite c’est une infection de la membrane uvéale. Le malade peut en effet contracter certaines infections chez lui après une

Commentaires

commentaires