More

    Le Gouvernement a toujours cherché à cacher son incurie avec la traque…, selon la Fncl

    FnclA travers un communiqué, la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl), vilipendant le régime, a indiqué sans ambages que «le Président Macky Sall et ses différents gouvernements ont achevé de nous démontrer toute leur incompétence dans la gestion des affaires de notre pays». Pis, disent-ils, «ils ont toujours cherché à masquer leur incurie en mettant au-devant la traque des biens mal acquis, les arrestations et emprisonnements tout azimut sur fond d’acharnement incompréhensible contre l’opposition qu’ils se sont promis de ‘’réduire à sa plus simple expression’’ selon leurs propres termes».

    C’est pourquoi, relève la Fncl, «a quelques encablures de la période pré-électorale, Macky Sall et son régime moribond, vont crescendo dans la tentative d’instaurer le parti unique avec des courants politiques affiliés que sont ses alliés honteusement soumis à son diktat». «Cela passe par ces velléités d’éradication de tout parti d’opposition significative qui s’évertuent à dénoncer les errements de sa politique socio-économique. Notre position, parmi les 25 pays les plus pauvres de la planète, confirme toutes les alertes faites par l’opposition durant trois (03) ans de règne du président Macky Sall. En effet, le PibB par habitant du Sénégal est passé de 474,52 dollars en 2000 à 1023,29 dollars en 2012 et se situe à 934,6 dollars en 2015 (source Instances internationales). Cet état de fait démontre, clairement et sans équivoque, que depuis 2012, la population sénégalaise s’appauvrit progressivement de manière inquiétante», détaille la Fncl.

    Abordant la situation agricole, le Fncl souligne que «la campagne arachidière a officiellement démarré le lundi 15 novembre 2015 et le Gouvernement a fixé un prix ‘’plancher’’ de 200 F Cfa». Mais, se désolent-ils, «à l’heure actuelle, les huiliers et transformateurs des graines n’ont pas encore constaté de manière effective l’installation des points de collecte». Toutes choses qui font que «la Fncl appelle vivement le gouvernement à prendre toutes les dispositions afin que les paysans, qui sont en phase de battre leurs arachides, puissent écouler convenablement leurs récoltes».

    Quid de la Suneor reprise par l’Etat ? Les cadres libéraux rappellent que le «Sg du Snticass a soutenu que la Suneor risque de ne pas prendre part à la campagne de commercialisation arachidière de 2015/2016 pour un problème de mobilisation des fonds nécessaires». En effet, «la promesse du régime d’offrir 300 000 tonnes de graines à la Sunéor, une des ossatures de l’industrie agro-alimentaire au Sénégal, est simplement une méthode absolument conjoncturelle et sans grand effet dans la mesure où Suneor risque de vivre en permanence sous perfusion permanente». Donc, pense-t-il, «il urge pour l’Etat du Sénégal d’accélérer le dossier de la restructuration de l’entreprise avec la reprise annoncée d’un nouveau repreneur».

    A lire également  Profanation de tombes: Deux corps déterrés dans le cimetière de Pikine

    Sur un autre plan, parlant du tourisme, un des piliers de l’économie nationale, la Fncl de marteler : «Dire que, depuis l’accession de ce régime à la tête de notre pays, le tourisme sénégalais est dans un état comateux est une lapalissade. Le Plan Sénégal Emergent (Pse) et le Plan Stratégique de Développement Durable du Tourisme (Psdt) sont des feuilles de route qui s’avèrent inefficaces malgré le chantonnement à haute voix de l’objectif de 1,5 million de touristes en 2016, qui ne saurait être atteint au vue des résultats actuels». Ainsi, «après moult tâtonnements et après avoir vainement tenté de corriger le tir, conformément aux recommandations du Pds qui consistait à l’arrêt de la saignée en réglant 2 freins colossaux : le visa et les taxes aéroportuaires».

    A lire également  Profanation de tombes: Deux corps déterrés dans le cimetière de Pikine

    Pour la Fncl, «constatant que les investisseurs et le tourisme d’affaires sont devenus des denrées rares, le régime est donc revenu sur ces mesures insensées et déstructurantes. Le tourisme, qui était déjà à l’agonie, risque de devenir inexistant, et la destination Sénégal rayée de la carte des tours opérateurs et voyagistes». Pis, «le Président Macky Sall, avec cette propension à tenir des discours alarmistes, radicaux et inopportuns, laisse percevoir, dans l’imagerie des investisseurs et des touristes, que notre pays, jadis connu et reconnu comme un havre de paix en Afrique subsaharienne, est en alerte rouge».

    Selon toujours la Fncl, «le Président Sénégalais, pour plaire à ses donneurs d’’ordre, décrit notre pays comme une cible prioritaire des terroristes avec des propos radicaux, des sempiternelles menaces et des arrestations médiatisées contre des imams, des mesures d’interdiction du port de la burqa qui est une pratique rarissime chez nous». Et, «le tableau sombre dépeint par le Premier des Sénégalais, a définitivement enterré le secteur touristique». «Assurément, Macky Salll vient de rendre le coup de grâce au tourisme de loisirs et d’affaires», conclut la Fncl.

    www.dakar7.com

     

    Articles récents

    LES NOMINATIONS DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    Monsieur Pierre FAYE, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde n° 624.511/C, précédemment Ministre-Conseiller, Conseiller technique au Cabinet du Ministre des Affaires...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020 Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL,...

    FORMES SÉVÈRES DU CORONAVIRUS : UN NOUVEAU MÉDICAMENT À L’ÉTUDE AU SÉNÉGAL

    Aucun remède n’a, jusque-là, été trouvé contre le virus de la Covid-19. Pour autant, les scientifiques du monde entier se tuent à...

    Urgent-Touba : Serigne Mountakha donne le Ndiguel pour la célébration du Grand magal…

    La décision a été confirmée par le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké. Regardez...

    Limogeage de Me Moussa Diop: 3e mandat, l’arbre qui cache la forêt

    Me Moussa Diop a été limogé ce mercredi 02 septembre 2020 de la direction générale de Dakar Dem Dikk (DDD). Un limogeage...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles