More

    Le Mouvement des Tambacoundois d’Europe (MTE) pour le Développement du Sénégal Oriental !

    Le samedi 17 octobre 2015, dans le 18ème arrondissement de Paris, les ressortissants du Sénégal oriental en Europe ont lancé officiellement le MTE (Mouvement des Tambacoundois d’Europe) ; Ce mouvement est à vocation social, économique et culturel. Il est le fruit d’une frustration, d’un sentiment d’abandon par les autorités étatiques depuis plus de cinq décennies de cette partie du Sénégal pourtant très riche en ressources naturelles que ses filles et fils en Europe ont décidé d’agir.

    Pour Souleymane Diallo et Fanta Danfakha « l’état de sous-développement et de pauvreté de la région naturelle de Tambacounda vont de mal en pis ». Quant à Me Moustapha Kamara, avocat au barreau de Marseille, ce constat d’abandon a animé chez ces ressortissants du Sénégal oriental un sentiment de fierté et d’ambition et les pousse à devenir acteurs de leur propre devenir. Et pour cela, il faudra l’union des cœurs et des esprits. Yaya Diallo, lui, a dénoncé avec fermeté le détachement de Kédougou de la région de Tambacounda. Une séparation qui selon lui a été motivée juste par une chose : diviser afin de mieux piller l’or de Sabodala dont les Kédovins ne reçoivent même pas les miettes de cette manne financière. Kédougou demeure la région la plus pauvre assise sur une mine d’or. Ainsi, le MTE dans un contexte de mondialisation peut être le fer de lance de l’unification du Sénégal oriental. Pour être efficace, le MTE se veut un mouvement agissant et dynamique. A cet effet, comme l’indique Seydou Kanté le mouvement va mettre en place, en partenariat avec des collectivités territoriales en France, l’Union européenne et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), le MIDESO (Migration et Développement du Sénégal Oriental) des projets de développement. Le MIDESO va d’une part, mobiliser les compétences de la diaspora du Sénégal Oriental par secteur d’activité pour les mettre au service de la région. Et, d’autre part, mobiliser une partie de la finance de cette diaspora dans le cadre d’un fond d’investissement ou d’un crow funding (financement participatif) pour des projets de développement durables et viables. Enfin, il va nouer des partenariats dans le cadre de la coopération décentralisée avec des institutions françaises et européennes en faveur du Sénégal oriental. La culture et le social ne sont pas en restes. Selon Seydou Kanté, le MTE organisera fin mai 2016 un wee-kend culturel dénommé « Sénégal Oriental sur Seine » pour montrer les richesses culturelles de cette partie du Sénégal avec la participation des artistes et artisans qui viendront du Sénégal, des sportifs de haut niveau issus de la région évoluant en Europe afin de collecter des fonds qui seront réinvestis au pays. L’union des cœurs, la solidarité et l’entraide entre les membres sont égalementa prônées. Une cellule juridique avec l’aide d’avocats issus de la région et amis de la région sera à l’écoute des membres pour leurs démarches administratives et professionnelles. Le MTE compte parmi ses membres d’éminentes personnalités dont Ousmane Kaba expert aux Nations unies établi à Bruxelles et Me Moustapha Kamara avocat spécialiste du droit du sport et conseil de plusieurs footballeurs internationaux. A noter que le lancement officiel du MTE s’est fait sous la présence du consul général du Sénégal à Paris, Amadou Diallo.

    A lire également   RAC 2018 : Birima Mangara parle de "regain de dynamisme" en 2017
    A lire également  AIBD dans "l'impasse" , Fraport demande 1 million d’euros, pour une rupture à l’amiable après Saudi Bin Laden!

    Amadou SARR : Afriqueconnection.com

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles