More

    Macky Sall : «Il nous faut penser autrement l’agriculture»

    Macky CicadWWW.DAKAR7.COM Présidant, ce mardi, l’ouverture de la Conférence de haut niveau portant sur un plan d’actions pour la transformation de l’agriculture, au Centre international de conférences Abdou Diouf (Cicad), le Président Macky Sall a lancé un fort plaidoyer pour une véritable révolution agricole. Et d’emblée, il a lancé au président de la Banque africaine de développement (Bad), maitresse d’œuvre de cette rencontre : ««Monsieur le Président, je voudrais vous dire notre soutien total, parce que cette vision axée sur les besoins fondamentaux de l’Afrique va assurément dans le bon sens. Il en est ainsi de la transformation qualitative du secteur agricole africain ; car l’agriculture, c’est l’épine dorsale de l’Afrique».

    Mais, il y a des préalables pour y arriver. A l’en croire, il nous faut, «dans une démarche individuelle et collective, penser notre agriculture autrement qu’une activité par défaut, que l’on pratique parce qu’on n’a pas d’alternative ; avoir foi en notre capacité à atteindre une prospérité agricole durable, grâce à un financement et des technologies adaptés ainsi qu’une politique foncière appropriée ; rendre, par la maîtrise de l’eau, notre agriculture moins dépendante des aléas climatiques et enfin, par la recherche agricole, l’aménagement d’infrastructures et des équipements adaptés, assurer le développement de produits agricoles de qualité, leur transformation et leur accès aux marchés».

    Pour le chef de l’Etat, «avec ces mutations, nous pouvons espérer des lendemains meilleurs pour notre agriculture d’autant que les agriculteurs africains de demain seront probablement de plus en plus jeunes et instruits, en raison de la dynamique démographique et socio-éducative. Ce tournant devrait placer la filière agricole dans une meilleure perspective». Donc, poursuit-il, «inciter les jeunes et les amener à voir leur avenir dans une agriculture moderne et une économie rurale plus dynamique, c’est en cela que cette conférence est aussi pertinente».

    Mieux, selon le Président Macky Sall, «cette rencontre doit nous permettre d’amorcer la définition d’une stratégie globale de transformation de l’agriculture en Afrique». Car, «elle s’inscrit en droite ligne du Programme Détaillé pour le Développement de l’Agriculture (Pdda) du Nepad, notre référence au plan continental, avec comme objectif de consacrer 10% de nos allocations budgétaires au secteur agricole». Sans oublier «la Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition qui a consacré un engagement fort des gouvernements et du secteur privé pour remédier au sous-investissement dans ce secteur et entreprendre des réformes hardies pour une agriculture plus productive et plus génératrice d’emplois».

    A lire également  L’étude sur les contentieux bancaires et les décisions de justice au menu d’un atelier

    Soulignant que «cette vision qui sous-tend le volet Agriculture du Plan Sénégal Emergent (PSE), Macky Sall d’indiquer que, si tous les maillons de la chaine sont mis en cohérence, nous avons largement les moyens de notre propre autosuffisance alimentaire». Etayant son propos, il détaille : «Les ressources hydriques sont disponibles : 35 milliards de m3 par an ; les ressources foncières aussi : 3,8 millions d’hectares de terres, avec 2,6 millions cultivés dont seulement 140 000 ha irrigués. Nous sommes donc loin du compte sur ce plan».

    Avant d’ajouter : «Ce sont ces insuffisances que nous cherchons à corriger dans le Pse, dans une perspective incluant l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’aquaculture et l’industrie agroalimentaire pour répondre à une triple aspiration : renforcer la sécurité alimentaire du Sénégal et rééquilibrer une balance commerciale dégradée par les importations de produits alimentaires ; développer des filières intégrées, compétitives et à haute valeur ajoutée et enfin, préserver les équilibres socio-économiques en revitalisant l’économie rurale».

    A lire également  Aliou Sall lâche Pétro-tim Sénégal et hérite du poste de développement des projets d’avenir

    Aux pénalistes, Macky Sall dira : «Je suggère, par conséquent, que l’échange d’expériences sur les meilleures pratiques reste au cœur de vos travaux, pour que nous puissions apprendre les uns des autres. L’agriculture, c’est la vie. Et l’ambition de nourrir l’Afrique mérite toutes les attentions. C’est pourquoi, nous ferions œuvre utile en pérennisant cette rencontre, pour en faire un rendez-vous régulier, selon une périodicité à convenir».

    www.dakar7.com

    Articles récents

    Mansour Faye : « Si l’Ofnac me convoque je n’irai pas repondre »

    Mansour Faye, était l’invité de grand jury de la Rfm, ce dimanche. A propos de la plainte déposée contre lui à l’Ofnac...

    Rififi aux GMD: La Direction appelle à la réconciliation, lundi

    Malgré les grèves répétées de certains travailleurs des Grands Moulins de Dakar depuis près de trois mois, la direction générale de l'entreprise...

    Magal à Ngabou : Sokhna Aïda rompt le silence

    Sokhna Aïda Diallo a réagi aux mesures annoncées par la police religieuse de Touba, Safinatoul Amane, dans le cadre de la célébration...

    Mali : La mère de Sidiki Diabaté arrêtée pour complicité d’avortement .

    C’est une étape de plus dans la tentaculaire affaire  de violence conjugale contre l'ex-compagne de Sidiki Diabaté.   La mère...

    Voici Les Bouffons De La République…Les 6 Fous Au Pouvoir

    Les bouffons de la République. Ils sont au nombre de 6. Deux au Palais, deux dans le gouvernement et deux dans la...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles