More

    Le procureur de la République met fin à la grève de faim des détenus

    Les prisonniers blessés lors de la mutinerie de Rebeuss et qui observaient une grève de la faim ont recommencé à manger. Ils ont levé leur mot d’ordre après la visite que leur a rendue le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, vendredi dernier au Pavillon spécial de l’hôpital Aristide Le Dantec où ils sont hospitalisés.

    Les détenus réclament la liberté provisoire. Ils estiment que leur état de santé n’est pas compatible avec la détention. Ils sont au nombre de 7.

    Après avoir eu des discussions à huis clos avec eux, le Procureur leur a demandé de formuler leur requête et de l’adresser à ses services. Aussi, il a promis de les recevoir vendredi prochain pour l’évaluation de la situation.

    A lire également  Sytjust décrète une nouvelle grève de 72h

    À ce geste de Serigne Bassirou Guèye, il faut ajouter le concours de la Première dame, Marième Faye, aux raisons qui ont poussé les grévistes à suspendre leur mouvement. Cependant, avertit l’Association pour le soutien et la réinsertion des détenus (Asred), qui porte le combat des prisonniers  blessés lors de la mutinerie, si les promesses faites ne sont pas tenues, les familles des détenus observeront à leur tour une grève de la faim.

    A lire également  Grâce présidentielle du 3 Avril : la longue attente des détenus

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles