Le projet d’accord de la Cedeao divise le Burkina

BurkinaWWW.DAKAR7.COM : Au terme de leur médiation, ce dimanche, les médiateurs de la Cedeao ont proposé un projet d’accord politique de sortie de crise au Burkina Faso – en attendant le Sommet extraordinaire de la Cedeao ce marci -, prévoyant de restaurer le président Kafando, renversé jeudi par un coup Etat militaire, et d’amnistier les putschistes. De même, les partisans de l’ancien Président Blaise Compaoré, exclu de la présidentielle, seront repêchés. Des propositions qui divisent les Burkinabés. Selon les envoyés spéciaux de Rfi, Certes, dans les rangs du Cdp, le parti de Blaise Compaoré, les militants se réjouissent. Quasiment toutes leurs revendications sont satisfaites, notamment celle consistant à rendre éligibles aux prochains scrutins les candidats pro-Compaoré que la Cour constitutionnelle a exclu du processus électorale. Et du côté des militaires putschistes, la victoire est par ailleurs double, puisqu’une loi d’amnistie sera mise sur la table avant la fin du mois, et que toute réforme de l’armée est reportée au lendemain des prochaines élections.

Mais si certains disent que ces propositions permettent l’apaisement, en rétablissant Michel Kafando à la tête de la transition avant le 30 septembre, et en prônant la libération de toutes les personnes emprisonnées depuis le putsch du 17 septembre, d’autres considèrent en revanche qu’elles entérinent le coup d’Etat, selon toujours Rfi.

www.dakar7.com

Comments are closed.