Le Sénégal va lutter contre la coupe abusive de bois en Casamance

casamanceLe gouvernement sénégalais va prendre des « mesures fortes » contre la coupe abusive de bois en Casamance, dans le sud du pays, a affirmé le ministre des Forces armées, après l’avertissement d’une ONG sur la disparition des forêts dans cette région d’ici deux ans. « La décision est prise de faire arrêter la coupe abusive de bois dans nos forêts. Il faut que les gens qui s’adonnent à cette pratique le comprennent. Je crois fortement que cette pratique va cesser d’ici quelques jours », a déclaré vendredi soir à la presse le ministre Augustin Tine, sans annoncer de mesures précises. Il s’exprimait dans la ville de Kolda, en Casamance, en présence des ministres de l’Intérieur et de l’Environnement, Abdoulaye Daouda Diallo et Abdoulaye Baldé, à l’issue d’une visite dans cette zone frontalière de la Gambie, la plus boisée du Sénégal. « C’est effarant ce que nous avons vu. Des gens inconscients détruisent notre environnement, l’économie de notre pays et l’avenir de nos enfants. C’est inadmissible. L’État va agir avec des mesures fortes pour mettre fin à (cette) situation », a ajouté M. Tine.

JEUNEAFRIQUE

Comments are closed.