Législatives 2017: Le fonctionnement de Assemblée nationale passé au peigne fin.

La Commission Orientations et Stratégies du M23 (Cos M/23) en partenariat avec l’ONG Enda lead Afrique Francophone a tenu un panel multi-acteurs sur l’Assemblée Nationale pour partager les expériences tirées de la 12ème législature. Présidé par Doudou Wade du Pds, le panel avait comme thème : « 13è législatures du Sénégal : Député du peuple ou Député du parti ? »

Abdourahmane Sow, coordonnateur de la Cos/M23 a fait des recommandations aux futurs  élus du peuple de la 13è législature. Parmi ces recommandations, on note entre autres, la révision du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, la suppression de la liste nationale, déloger les corps de contrôle des services de l’Exécutif, mettre en place une loi impliquant la société civile, l’Assemblée Nationale sur les ressources naturelles, de prendre des décisions sur la sécurité du pays…

https://youtu.be/keKh_mh37po

   Moussa Mbaye Guèye( l’ONG Enda lead Afrique Francophone): « il n’y a aucun jeune investi qui a moins de 40 ans »

S’agissant du scrutin et le model de député attendu à la prochaine législature, Doudou Wade, ancien président de groupe parlementaire, estime que le rôle premier du député est d’être souverain dans l’expression. Cela suppose que le parlementaire ait le niveau et la connaissance requis. Abordant la question de la suppression du scrutin majoritaire, Doudou Wade pense qu’elle nécessite un débat car, le problème réside sur le mode de désignation des députés. « Il arrive que je m’absente pour des raisons politiques pour ne pas être en contradiction avec le parti » dit-il.
Evoquant la question des jeunes dans les partis politiques, Moussa Mbaye Guèye coordonnateur de l’ONG Enda lead Afrique Francophone a déclaré que les sondages ont montré que les jeunes ne sont pas pris en compte lors les investitures. Selon lui, la moyenne d’âge des jeunes investis est de 44 ans car, il n’y a aucun jeune investi qui a moins de 40 ans. D’après lui, les jeunes sont exclus des instances de décisions; ce qui a favorisé la floraison des mouvements. Il estime que toute révolution comportementale passe brutalement avec l’implication des jeunes dans les instances de décisions.

Dakar7.com

Comments are closed.