Les chiffres fous d’Ibra

Encore étincelant, samedi, face à Reims, Zlatan Ibrahimovic présente les meilleures statistiques de sa carrière.

Deux buts, deux passes décisives: Zlatan Ibrahimovic a de nouveau plané sur la rencontre face à Reims, samedi, au Parc des Princes, confirmant sa forme« éblouissante », comme l’a qualifiée Laurent Blanc à la fin du match, espérant qu’« il reste comme ça » jusqu’à la fin de saison compte tenu des échéances à venir.

Une forme qui lui permet, avec 23 buts et 10 passes décisives en 21 matches de Ligue 1, d’afficher les meilleures statistiques de sa carrière. Jamais le Suédois n’avait fait aussi bien. C’est d’ailleurs la première fois que l’ancien Milanais affiche une moyenne supérieure à un but par match. Et si lors de ses deux premières saisons dans la capitale, Ibra émargeait avec 22 buts puis 22 buts et 10 passes au soir de la 27e journée, c’était en ayant disputé 24 puis 26 matches et en ayant joué 2074 puis 2221 minutes. Contre seulement 1729 minutes cette saison.

Alors qu’il n’affichait qu’un but toutes les 94 minutes ou 101 minutes lors de ses deux premières saisons, il tourne ainsi cette saison à un but toutes les 75 minutes. Personne ne fait mieux dans les cinq grands championnats. Et il en est de même pour son ratio entre ses tirs tentés et ses buts, le meilleur buteur de L1 n’ayant cette saison besoin que de 4,2 tirs par but, contre 5,2 et 6,1 lors de ses deux premières saisons.

Une progression qui s’explique notamment par sa propension à bien mieux cadrer ses frappes. S’il tente bien moins que par le passé, il cadre bien plus avec 55% de tirs cadrés (53 sur 96) contre 46,5% (53 sur 114) puis 45,5% (61 sur 134). Tous les voyants sont décidément au vert pour le meilleur joueur de Ligue 1.

Comments are closed.