More

    Les députés de Bby vilipendent Idrissa Seck

    S’il y a un leader de l’opposition qui ne cesse de donner du fil à retordre au pouvoir, c’est bien le président de Rewmi. En atteste le communiqué du groupe parlementaire Bby qui le cloue au pilori. «L’ancienne gloire de la politique sénégalaise, Idrissa Seck, a présenté, à ce qui reste de son état-major, les raisons de son nihilisme. Ses élucubrations fumeuses et vides deviennent de plus en plus pauvres et insipides pour le hisser à la hauteur des défis et enjeux du renouveau institutionnel du Sénégal que propose le Président Sall. Malhonnête lorsque M. Seck affirme que ‘’voter Non c’est recouvrer la souveraineté du peuple sénégalais’’», écrivent Moustapha Diakhaté & Cie. Avant d’indiquer que «le prétendu ancien de Sciences PO Paris, Idrissa Seck, ne peut ignorer, à ce point, le sens et les enjeux d’un référendum national».

    A les en croire, «le référendum est, en effet, avant tout, un instrument de démocratie directe. Il  permet au peuple sénégalais de recouvrer sa souveraineté en intervenant directement dans la conduite de la politique nationale». Mais, soulignent-ils, «avec ses injures et invectives comme discours politique, Monsieur Seck immole le peu crédit qui lui restait en cherchant à esquiver le débat sur le référendum». Considérant que c’est «peine perdue», ils soutiennent, «qu’avec les réformes Macky Sall, la démocratie sénégalaise avancera indubitablement avec  notamment: L’intangibilité des dispositions relatives au mode d’élection, à la durée et au nombre de mandats présidentiels consécutifs ; la satisfaction d’une vieille et récurrente revendication politique relative au «statut du chef de l’opposition» ; l’égale participation des candidats à tous les types d’élection». Concluant, les députés de Bby de marteler : «Contrairement au nihiliste et archaïque Ngorsi, le Président Sall a choisi la modernisation des Institutions en engageant des réformes audacieuses qui seront mises en œuvre jusqu’au dernier jour de son magistère pour plus de Démocratie et plus de République au Sénégal».

    A lire également  Farba Senghor: « Karim ne peut pas être candidat et il le sait très bien »

    WWW.DAKAR7.COM

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020 
    A lire également  MARIÈME FAYE SERMONNE LES FEMMES DE LA BANLIEUE
    Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles