More

    Les réformes pour améliorer le financement des Pme et faciliter leur développement

    Pour améliorer le financement des Pme et faciliter leur développement, l’Economiste Alioune Badara Sy relève, qu’en termes de fiscalité, le Sénégal présente un taux d’imposition nominal sur les sociétés parmi les plus importants de la zone Uemoa. Idem pour son taux moyen du coin fiscal qui évalue le coût total d’un travailleur pour l’entreprise par rapport au salaire net que reçoit ce salarié. Donc, poursuit-il, pour attirer davantage les investisseurs, nous devons améliorer notre environnement réglementaire et fiscal pour faciliter et soutenir l’investissement dans les Pme/Pmi et plus particulièrement en capital-risque. La raison ? Le Sénégal est très mal positionné dans les classements internationaux comparant les taux d’imposition des entreprises ?

    Ainsi, nous pourrions donner la possibilité aux sociétés investissant dans des Pme, en prenant une participation maximum de 25% dans le capital, la possibilité d’amortir fiscalement sur 4 ans ces investissements. Et réduire la pression fiscale en revenant sur un taux d’impôt sur les sociétés à 25% en contrepartie d’un élargissement de son assiette exonéré de frais pour favoriser le financement des investissements par la dette plutôt que par les fonds propres des entreprises.

    A lire également  Macky Sall menace les syndicaliste de l'éducation et de la santé: «Nous prendrons les mesures qu’imposera la situation…, quitte à réquisitionner tout le monde»

    Mieux, poursuit M. Sy, pour capter et orienter davantage l’épargne des Sénégalais qui représente 18% du Pib vers l’investissement productif, voter une loi qui permet, suite à un investissement dans une Pme, une déduction sur l’impôt sur le revenu pouvant aller jusqu’à 30 % de l’investissement. Pour cause, dans un environnement concurrentiel ouvert, le Gouvernement doit redoubler d’efforts pour améliorer la compétitivité de notre pays dans l’économie mondiale. Dans cette dynamique, les réformes structurelles visant à améliorer son environnement administratif et fiscal méritent d’être poursuivies et amplifiées pour accroitre l’activité du secteur privé et pérenniser une croissance élevée.

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020 
    A lire également  Macky va-t-il remanier ou réaménager son Gouvernement ?
    Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles