More

    Levée du corps de Toubabou Dior : Les lutteurs lui rendent un dernier hommage

    Toubabou DiorIls étaient nombreux les lutteurs de la nouvelle génération comme ancienne venus assister à la levée du corps du lutteur Bounama Touré dit Toubabou Dior à l’hôpital Principal et lui rendre aussi un dernier hommage.

    Modou Lo : «Avant tout je prie pour lui. Que le Tout-Puissant lui pardonne et l’accueille au Paradis. Tout le monde le connait à travers sa sincérité et le faite qu’il dit toujours ce qu’il pense raison pour laquelle certains disaient qu’il a le sang chaud. Récemment on s’était vus lors de l’appel à Cambérene. Je devais voyager mais je suis passé et nous avons longtemps discuté et il m’a conseillé. Je peux témoigner que c’est une bonne personne».

    Baboye : «Je peux dire qu’il fait partie des lutteurs qui m’ont donnés l’amour de la lutte. Tout le monde le connait de par sa gentillesse, sa sincérité. Il est ouvert, il n’a aucun problème. La dernière fois qu’on s’est vus il a tenu ma main et ma dit de redoubler d’efforts parce qu’on a le même guide spirituel qui est Serigne Touba. Il m’aimait beaucoup je connais tous ses enfants. Je dois lutter samedi mais si le combat était demain j’allais venir parce que c’est ce qui est important. La lutte n’est qu’un sport. Je présente mes condoléances à toute sa famille et aussi à père Birahim qui est un ami proche de lui. Un jour j’ai eu une victoire dans un combat, le lendemain je suis parti le voir. Lorsqu’il m’a vu il a couru vers moi et me dit, tu sais je t’admire parce que tu es courageux et moi j’aime ses genres de personnes».

    Ama Baldé : «Je présente mes condoléances à toute sa famille. Je prie aussi le Tout-Puissant pour qu’il lui accorde le Paradis et que la terre de Touba lui soit légère. Je venais chez lui et je peux dire que je connais tous ses enfants. On discutait et il me donnait toujours des conseils. À tous mes combats il me disait, croit en toi et je crois que tous lutteurs ou jeunes a besoin de ça raison pour laquelle quand on me m’a annoncé la nouvelle j’étais très triste mais on se plie à la volonté de Dieu qui nous l’avait donné».

    A lire également  Tambacounda: 300 Kg de drogue, 25 Kg de méthamphétamine incinérés

    Garga : «Nous sommes très tristes car aujourd’hui c’est le monde de la lutte qui a perdu un grand homme. Toubabou Dior était un père pour tous les jeunes lutteurs raison pour laquelle on ne pouvait pas ne pas venir. Je prie le bon Dieu pour qu’il lui pardonne. Je suivais souvent ses combats via le net. J’ai même affronté son fils lors d’un Mbappat qu’il avait organisé. Mais il va nous manquer de par ses conseils».

    Roc Mbalax : «Le Sénégal a perdu un grand homme. Toubabou Dior était un travailleur. Il fait partie des références de ce pays. Je peux dire qu’il m’a appris beaucoup de chose parce que j’étais avec lui à mes débuts dans la lutte. Il a beaucoup faits pour moi. Je prie pour qu’Allah lui pardonne et l’accorde le Paradis. Je présente mes condoléances à toute sa famille».

    Boy Niang : «C’est nous les jeunes lutteurs qui ont perdu. Jeudi passé on était ensembles lors de la pose de la première pierre et aujourd’hui on se retrouve ici pour assister à la levée du corps d’un père pour nous. C’est une nouvelle très triste mais on se plie à la volonté de Dieu. Je me rappelle après mon combat contre Zoos j’avais eu des problèmes et quand on avait annoncé la suspension de cinq ans il est sorti à la télévision et à la radio pour dire que c’était trop et cela m’a beaucoup marqué. Je prie pour que le bon Dieu lui pardonne. Je présente mes condoléances à Nar Touré et à toute sa famille».

    WWW.DAKAR7.COM

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles