More

    Libération de Gbagbo :La une des journaux Ivoiriens

    La mobilisation pour la libération de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo détenu à la Haye et la suite des élections législatives sont les principaux sujets à la Une de la presse ivoirienne parue, vendredi, sur toute l’étendue du territoire national, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

    Pour la libération de l’ex-chef de l’Etat ivoirien, une campagne de mobilisation à travers des signatures a été initiée par des leaders d’opinion tels que le célèbre écrivain Bernard Dadié.

    « 26,7 millions de personnes mobilisées dans le monde » , écrit le journal Aujourd’hui, là où LG Infos estime que c’est « un signal fort pour la libération de Laurent Gbagbo ».Pour sa part Le Quotidien d’Abidjan note que « plus de 26 millions de personnes réclament la libération » du Fondateur du Front populaire ivoirien (opposition politique).

    A lire également  Egypte: 16 djihadistes tués

    « Notre cri de cœur a été entendu dans le monde », titre Le Temps qui cite Bernard Dadié tirant les leçons de ce bilan des signatures recueillies. L’Inter révèle qu’un « ex-garde de Bédié exige la libération de Gbagbo ».

    source Apanews

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020 
    A lire également  Quatre maliens et un togolais travaillant pour une société de télécoms ont été enlevés vendredi et retrouvés morts samedi, tués par des hommes non identifiés. « Nous ne pouvons pas continuer de travailler dans l’insécurité. Tous les autres employés ont été mis en sécurité », a déclaré dimanche une source émanant de la compagnie chinoise dont cinq employés ont perdu la vie. Il s’agit de quatre Maliens et un Togolais enlevés vendredi. Les cinq ouvriers installaient des câbles de fibre optique près de la ville de Niafunke, située au sud de Tombouctou. « Le lendemain, ils ont été retrouvés tués et abandonnés le long d’une route », a annoncé un élu de Niafunke. « Venir au Mali aujourd’hui est un acte de foi » Trois compagnies chinoises de télécommunications travaillent actuellement au Mali. Jeudi, à l’occasion d’un Forum international d’investissement qui se tenait à Bamako le président Ibrahim Boubacar Keita avait reconnu devant les participants que « venir au Mali aujourd’hui est un acte de foi ». « En vous encourageant à venir investir dans les pays du Sahel, singulièrement ici aujourd’hui, nous vous devons la sécurité. Vous prenez des risques en venant à nous, cela vaut d’être respecté. Nous venons de loin, et inchallah nous irons loin », avait -il ajouté. Malgré l’intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013 à l’initiative de la France, qui se poursuit actuellement, des zones entières du pays échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères, régulièrement visées par des attaques. Depuis 2015, ces attaques se sont étendues au centre et au sud du Mali et le phénomène gagne les pays voisins.
    Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles