Libération de Karim Wade : Me Abdoulaye Wade « déchire » les explications du Président Macky Sall

Abdoulaye-wade-Macky-sallAssurément, l’ancien Président de la République, Me Abdoulaye Wade ne peut qu’être heureux de voir son fils, Karim Wade surnommé sous son règne « ministre du ciel et de la terre » être libéré de prison, à la suite de trois ans d’emprisonnement, alors qu’il avait été condamné par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) à six ans. Cependant, il devient fou furieux sur les raisons invoquées par le pouvoir pour faire libérer son fils par grâce présidentielle. Me Abdoulaye Wade ne manque de hausser le ton et trouve « fallacieux » les prétextes trouvés pour libérer son fils. A l’en croire, des prétextes, on pouvait toujours les trouver, même au début du déclenchement de la procédure ayant conduit la condamnation de Karim Wade à six ans de prison ferme par la Crei. C’est ainsi que rapporte le quotidien L’Observateur de ce mercredi 29 juin, l’ancien Chef de l’État, a confié à un de ses proches : « Toutes les raisons avancées aujourd’hui étaient constantes au moment où ils (les tenants actuels du pouvoir) mijotaient et planifiaient savamment leur plan politicien visant à nuire à ma famille et à toutes les personnes qui me sont proches. Mais aussi à la destruction du parti (Pds). Malgré tout cela, ils ont poursuivi le déroulement de leur plan et mené leur projet à terme. » « Les raisons avancées » en question ? L’âge du père de Karim, le décès de son épouse, ses filles, l’intervention des chefs religieux… Pour Wade, il n’y a rien de nouveau sous le soleil. « Il faut arrêter de leurrer les Sénégalais. On a tout compris, a-t-il martelé selon L’Obs. Macky Sall n’a qu’à dire à ses compatriotes les véritables raisons qui l’ont amené à ordonner l’élargissement de Karim. Dieu est le Meilleur des juges et Sa justice, la Meilleure et la seule Éternelle. L’avenir nous édifiera. » Abdoulaye Wade n’a pas manqué d’adresser un message à Karim, qui s’est envolé au Qatar le jour de sa libération, dans la nuit du jeudi 23 au vendredi 24 juin. Il ne tarit d’éloges à l’endroit de son fils. « Karim, je crois que je te connais mieux aujourd’hui. J’ai été admiratif de ta profonde foi, et fier de la grande dignité dont tu as fait montre. Ton comportement nous a rassurés, ta maman, Sindjély et moi. Aie toujours en conscience le dévouement des Sénégalais pour ta cause et celle de tes compagnons d’infortune. Du courage, le chemin est encore long. Reste fort. »

WWW.DAKAR7.COIM

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.