Libération de Karim Wade : Me Sidiki Kaba esquive deux questions embarrassantes

kabaLe Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba sait se montrer avare en paroles quand certaines questions gênantes lui sont posées. La question qui taraude les esprits de beaucoup d’observateurs sur la libération avec grâce accordée au fils de l’ancien Chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade est bien la suivante. « Que cache et pourquoi le brusque départ de Karim Wade au Qatar à peine sorti de prison ? ». La parade à cette question face à la presse nationale et étrangère à qui il faisait face durant la matinée de ce vendredi 24 juin 2016 est toute trouvée. « Une fois gracié, Karim Wade est libre d’aller où il veut, au Sénégal ou ailleurs. Si vous voulez savoir où il se trouve, allez lui poser la question », se contente-t-il de répondre pour fermer ainsi cette page. De même qu’il refuse de s’appesantir sur la présence du procureur général du Qatar dans un jet privé à l’aéroport, à bord duquel a embarqué Karim Wade pour rejoindre en sa compagnie Dubaï, la même nuit de la libération de ce dernier.  A la question de savoir, s’il y avait une volonté des autorités de cacher la libération de Karim Wade intervenue tard la nuit, empêchant à ses partisans la possibilité de rassembler, il explique : « Quand un décret de grâce présidentielle est pris, tout est mis en œuvre pour qu’il soit exécuté le plus rapidement possible, même tard dans la nuit ». Le Garde des sceaux soutient que le Président de la République a accordé la grâce à Karim Wade, Aboukhalil dit Bourgi et Alioune Samba Diassé, tous co-accusés de complicité d’enrichissement illicite, uniquement pour des « raisons humanitaires ». Il n’y aurait ni deal, ni calcul politicien dans cette affaire.

WWW.DAKAR7.COM

 

1 Comment
  1. okf says

    Macky a vraiment peur de son adversaire politique Mr Karim Méissa wade. qui vivra verra
    le pds mangerait aucun effort pour emmener Karim a la présidence. Dieuredieuf Serigne Touba

Comments are closed.