More

    Libération par grâce présidentielle de Karim Wade : Madièye Mbodj tire à boulets rouges, Ibrahima Sène vole au secours de Macky Sall

    karim-et-mackyLa libération par grâce présidentielle de Karim Meïssa Wade, fils de l’ancien-Président de la République du Sénégal, Me Abdoulaye Wade, qui croupissait en prison depuis trois ans, suite à sa condamnation par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) à une peine de six ans de prison, occupe le devant de la scène. Pour ou contre la libération par grâce présidentielle, le débat enfle. Dakar7.com a donné la parole au porte-parole de Yoonu Askan Wi, Madièye Mbodj et à Ibrahima Sène du Parti de l’Indépendance et du Travail (Pit). Si Madièye Mbodj s’étrangle de rage de voir Karim Wade humer l’air de la liberté sans avoir eu à purger l’intégralité de la peine infligée à lui par la Crei, Ibrahima Sène, au contraire lui s’en réjouit. « Nous ne pouvons que nous réjouir de cette décision du Président de la République de libérer Karim Wade. C’est un sentiment de soulagement et de satisfaction parce qu’il y avait trop de spéculations autour de cette question. Premièrement, la libération conditionnelle : est-ce que Karim en a le droit, je me suis posé ? Deuxièmement, la grâce me parait possible. Et notre parti le Pit était favorable à la grâce et non à une amnistie qui signifierait que la personne jugée et condamnée à une peine de prison bien déterminée par une juridiction, est propre », déclare Ibrahima Sène. Madièye Mbodj n’est pas du même avis et parle même de complot. « Nous estimons que tout est parti du dialogue qui est en réalité un faux dialogue faussement national. Ce prétexte de dialogue a servi pour préparer l’opinion à des retrouvailles entre le Pds et l’Apr et à une libération de Karim Wade. Au nom de quoi, il doit être libéré, alors que la justice l’a condamné pour enrichissement illicite ? Nous pensons que les ressources du pays qu’il a soustraites pour s’enrichir personnellement et de façon illicite doivent servir à ce pays et donc pas à enrichir des individus. Monsieur Karim Wade ne devrait pas être élargi », argumente le porte-parole de Yoonu Askan-Wi. Madièye Mbodj n’en finit pas et parle de mise en scène orchestrée. « Nous dénonçons fermement cette décision du chef de l’Etat.    C’est un comportement délictuel de la part du Président de la République, une véritable mise en scène. Une mise en scène orchestrée si nous regardons son déroulement en commençant par le dialogue national à la sortie de prison. L’avion qui l’attendait et l’autorité qui l’attendait à bord, les conditions de son évacuation confirment cette mise en scène ». Ibrahima Sène lui ne va pas chercher loin et pense qu’avec la décision de libérer Karim Wade, c’est un sentiment de satisfaction et de soulagement qui l’anime. Il ne veut surtout pas entendre parler de désaveu de la part du Chef de l’Etat à ses alliés qui sont contre cette libération. « Je ne pense pas que ce soit un désaveu de la part du Président de la République ». Madièye Mbodj ne le voit pas sous ce même angle. « Maintenant, quel impact cette retrouvaille libérale en gestation peut avoir au sein de la coalition ? C’est aux alliés du Président d’apprécier quelle incidence cela va avoir de se retrouver avec celui qu’on a combattu tous ensemble en 2012. N’oublions pas que nous étions tous ensemble pour nous débarrasser d’Abdoulaye Wade et de son régime, parce que nous estimions tous que c’était un danger, un désastre pour ce pays au plan économique, politique, institutionnel et éthique surtout. Nous avons tous combattu cela, pour renverser le pouvoir d’Abdoulaye Wade. Il y a, à l’horizon, des perspectives que ce pouvoir soit remis en selle d’une manière ou d’une autre, dans une nouvelle formule qu’ils sont en train de négocier. Il appartient maintenant à ceux qui sont avec le président de la République d’apprécier correctement cette situation. »

    A lire également  Investitures à Ziguinchor : Les responsables de Pastef accusent Ousmane Sonko de népotisme
    A lire également  Saisi par la Bis pour un crédit de 290 millions F Cfa accordé à Gaston Production : L’immeuble R+5 de l’épouse de Gaston Mbengue, sis aux Maristes, vendu aux enchères le 12 avril prochain

    WWW.DAKAR7.COM

     

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles