More

    Ligue des champions: Le Psg débute par une victoire (2-0) contre Malmö

    71569Deux jolis buts marqués, aucun encaissé, une réelle emprise sur le match (75% de possession du ballon)… le PSG a parfaitement négocié son entrée dans la Ligue des champions 2015-2016 face à Malmö (2-0). La performance individuelle d’Angel Di Maria et la nouvelle réalisation d’Edinson Cavani, ont également de quoi satisfaire Laurent Blanc. C’est d’ailleurs Di Maria qui a ouvert la marque dès la 4e minute. Revenu de blessure, Zlatan Ibrahimovic, qui retrouvait le club où il a été formé, a ensuite eu plusieurs occasions de creuser l’écart. Mais il a soit buté sur Wiland (17e, 20e), soit raté le cadre (15e, 42e).

    Le gardien suédois s’est également mis en valeur dans le second acte sur des tentatives de Di Maria (52e), Maxwell (59e), Cavani (64e) et David Luiz (68e). Wiland a toutefois dû s’incliner sur une tête piquée de Cavani trouvé par Ibrahimovic. En face, Kevin Trapp, qui restait sur deux erreurs contre les Girondins de Bordeaux (2-2), n’a pas eu beaucoup à s’employer. Il a seulement vu Djurdjic (34e) manquer de peu le cadre. En fin de partie, Lavezzi a cru offrir un troisième but aux spectateurs du Parc des Princes mais il a été refusé pour un hors-jeu de Cavani. Grâce à ce succès, le PSG se classe deuxième du groupe A avec le même nombre de points que le Real Madrid – tombeur du Chakhtior (4-0) – mais avec une moins bonne différence de buts.

    A lire également  Refus de rejouer la rencontre contre le Sénégal: l’Afrique du Sud se prononce enfin

    Le film du match

    Angel Di Maria n’avait plus marqué en club depuis 254 jours et un match de Cup avec Manchester United contre Yeovil le 4 janvier. Ce mardi, l’Argentin a retrouvé ses sensations et le chemin des filets au Parc des Princes. Dès la 4e minute, l’ancien joueur du Real, trouvé en profondeur par Marco Verratti, a trompé le Wiland d’un plat du pied en lucarne. Il a ensuite été omniprésent dans le jeu parisien, enchaînant les accélérations et les débordements. Ses frappes à la 33e et 52e auraient pu embellir un peu plus sa performance d’ensemble. Le public parisien l’a ovationné lors de son remplacement par Lavezzi à la 84e.

    A lire également  Ce que pense Aliou Cisse de la victoire des lions contre le Cap Vert

    Le fait: Ibra et Cavani, pas tout à fait ça

    Bien sûr, ces deux là ont permis au PSG de marquer un superbe second but contre Malmö: Ibrahimovic en déviant un centre de Maxwell d’une talonnade que seule lui peut inventer, Edinson Cavani en reprenant l’offrande d’une habile tête piquée. Pour le reste, les deux attaquants ont peiné dans le jeu. Revenu d’une blessure à l’abdomen, le Suédois a été souvent imprécis devant le but (15e, 17e, 20e) et pataud dans le jeu. Aligné sur le côté gauche de l’attaque parisienne, Cavani est trop souvent revenu vers l’axe. Du coup, le jeu du Psg a sérieusement penché vers la droite.

    lequipe.fr

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles