More

    Limogeage de Me Moussa Diop: 3e mandat, l’arbre qui cache la forêt

    Me Moussa Diop a été limogé ce mercredi 02 septembre 2020 de la direction générale de Dakar Dem Dikk (DDD). Un limogeage qui selon beaucoup d’observateurs est lié à sa dernière sortie médiatique sur le troisième mandat du Chef de l’Etat qu’il a contestée. Mais des sources proches du dossier révèlent que les raisons de son départ sont à chercher dans sa gestion de la structure qui lui était confiée. 

    Le débat  continue de faire rage sur l’éventualité d’un troisième mandat du Chef de l’Etat Macky Sall. Plusieurs de ses proches qui ont eu à exprimer leur désapprobation  su ce brûlant sujet en ont eu leur grade. Moustapha Diakhaté,ancien ministre conseiller,Sory Kaba,ancien directeur général des sénégalais de l’extérieur et pas plus qu’hier,Me Moussa Diop directeur général de Dakar Dem Dik (DDD) sont tous passé à la trappe.

    Mais si l’on s’en tient aux récentes déclarations du Chef de l’Etat à ce sujet,l’on comprend dès lors que le premier sénégalais privilégiait les priorités du moment.

    « Je ne tolérerai plus qu’on nous impose ce débat futile. Nous avons été élus il y a quelques mois, on n’a même pas terminé la mise en place des institutions. Ce Débat du troisième mandat n’a aucun sens »,avait averti le président Macky Sall quelque mois après sa réélection pour un second mandat.

    Depuis lors, tous ceux qui se sont prononcés contre le troisième mandat ont été prestement limogés de leurs postes. Et Me Moussa Diop n’a pas dérogé à cette règle après avoir assimilé la semaine dernière sur le plateau de la Sen Tv, le troisième mandat à « un coup d’Etat constitutionnel ».

    Beaucoup d’observateurs estiment que son limogeage à la tête de DDD est lié à cette sortie. Cependant pour des sources proches de ce dossier, la raison de son départ à la tête de la société nationale de transport est à chercher dans sa gestion.

    Dans sa livraison du jour? le journal l’Observateur, nous apprend  que la gestion du désormais ex  DG de DDD n’a pas été des meilleures. Le journal se base sur un rapport rapport dont le chef de l’Etat a reçu copie.

    Ledit rapport révèle que les premiers signes d’essoufflement financier de DDD sont apparus au public avec la décision prise par la Senac de désactiver les badges «Rapido» des bus de la société de transport à partir du 1er juillet 2020. Une mesure qui est due  à une facture impayée qui tourne autour de 400 millions FCfa.

    A lire également  Assemblée : Le President Niasse va rempiler

    L’autre faille notée à DDD, c’est la gestion du carburant. En effet la société éprouve d’énormes difficultés pour se procurer du carburant à cause des factures non honorées.  Certaines banques avaient même refusé de rallonger les prêts.

    La gestion des ressources humaines est également au centre de ce qui est reproché à Me Moussa Diop. Et pour les 3000 employés, la société doit débourser chaque mois environ 700 millions FCfa pour payer les salaires.

    L’effectif de Dakar Dem Dikk a augmenté  à presque d’un tiers ces dernières années. Ce qui fait que DDD a largement dépassé le ratio de 6 agents pour un véhicule. La taille du personnel a des conséquences financières énormes sur les charges sociales que la société peine à supporter.

    DDD a été d’ailleurs cité par le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle 2021-2023 publié par le ministère des Finances au mois de juin 2020, dans le lot des entreprises publiques et para publiques qui accumulent beaucoup de retards de paiements des cotisations sociales dues.

    « La dette de ces entreprises publiques estimée à plus de 30 milliards FCfa, reste difficilement recouvrable à cause de l’immunité d’exécution dont elles jouissent, ce qui plombe ainsi les différents moyens de recouvrement dont dispose l’institution » renseigne le document.

    A lire également  Ps: l’Union régionale de Kolda pour la poursuite du compagnonnage avec Macky

    La mauvaise gestion du parc automobile est également reprochée à Me Moussa Diop. Parce qu’avec un parc automobile d’environ 700 bus, seuls 30% sont opérationnels. Le défaut de pièces de rechange a maintenu des centaines de véhicules dans les garages. Une situation pourtant longtemps décriée par les syndicalistes. Ce qui a favorisé l’installation d’un climat social délétère.

    Tous ces ingrédients avaient déjà enclenché la possibilité de son limogeage à la tête de DDD. Cependant, il faut également noter que le « coup de grâce » a été sa dernière sortie sur le troisième mandat.A tort ou à raison,Senegal7 a tenu à prospecter sur ce dossier tout aussi sensible pour éclairer la lanterne des Sénégalais.De toute évidence,le 3e mandat du président Sall est l’arbre qui cache la forêt d’un pouvoir qui a pris goût au pouvoir et qui n’entend pas s’en priver au prix de sa vie !

                                                           Mouhamadou Sissoko-Senegal7  

    Articles récents

    Air Sénégal : Reprise timide des vols internationaux

    La compagnie aérienne Air Sénégal annonce la reprise de ses vols internationaux après plusieurs mois d'arrêt en raison de la pandémie de...

    Covid-19: Un vaccin efficace à 95% annoncé

    La société pharmaceutique Moderna annonce que son candidat vaccin contre la Covid-19 est à 94,5% efficace pour réduire le risque de contracter...

    TOUBA – 4 CENTRES COMMERCIAUX DU MARCHÉ OCASS RÉDUITS EN CENDRES

    C’est la catastrophe au marché Ocass de Touba. Pour cause, un incendie d’une rare violence s’y est déclaré vers une heure du...

    LA RÉACTION D’ABDOULAYE WADE À L’ANNONCE DE SON DÉCÈS PAR RFI

    La nouvelle a rapidement fait le tour du web. Victime d’un bug lié à la migration de son site vers un autre...

    Abdoulaye Diouf Sarr : « Le Sénégal fera partie des pays qui auront le vaccin contre la covid-19 »

    La recherche du vaccin contre le covid-19 se poursuit à l’échelle internationale. Une fois découvert, le Sénégal se positionne pour faire bénéficier...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles