Limogeage de Mimi Touré du CESE: Comment ses proches ont vécu la nouvelle.

La nouvelle est tombée comme un couperet sur la tête. En mettant fin aux fonctions d’Aminata Touré, présidente du Conseil économique, social et environnemental ( CESE) le président Macky Sall a surpris son monde d’autant plus que rien ne présageait une telle décision. Même si, pour l’instant, Mimi Touré n’a pas fait de déclaration officielle, le choc se fait sentir dans son entourage. Une source proche de la désormais ex présidente du CESE, contacté par Guestuinfo, n’a pas caché ses préoccupations « Pour vous dire la vérité, nous avons été surpris par cette décision du président de la République. Nous sommes tous inquiets pour notre avenir puisqu’on ignore le sort qui réservé au CESE« , nous a-t-il confié..

S’agissant des ambitions politiques prêtées à Mimi Touré et qui auraient précipité son limongeage, notre interlocuteur parle de spéculations. « Les gens parlent de réunions politiques secrètes organisées par la dame(Aminata Touré) mais c’est faux!. Tout ce que je sais, c’est qu’elle reçoit des gens en audience régulièrement et le plus normalement du monde », a déclaré ce proche de l’ex Premier ministre.

Guestuinfo a aussi tenté d’avoir la réaction de Cheikh Ndiaye, un conseiller technique de Mimi Touré, en vain. D’habitude, très volubile, ce responsable de l’APR à Grand Yoff s’est juste contenté de poster un message sur sa page Facebook pour rendre hommage à son mentor. « Les hommes partent. Les institutions demeurent. Vous(Aminata Touré) avez toujours servi SEM Macky SALL avec engagement, loyauté et fidélité. Aujourd’hui encore, comme par le passé, vous quittez le CESE la tête haute, avec le sentiment du devoir accompli. Notre pays saura toujours compter sur vos qualités humaines et votre sens aigu du devoir. Felicitations », peut-on lire dans le tweet.

Rappelons que Mimi Touré a été reçue, le jeudi dernier, par le nouveau Khalife de Médina Baye, Cheikh Mouhamadou Mahi Niasse. Le marabout lui a conseillé « de toujours continuer à travailler pour son pays » car, dit-ilt, « Dieu aime les patriotes. »

En tout, l’avenir politique de Aminata Touré pourrait être compris si les accusations portées contre les le se confirment. Sans appareil institutionnel, l’ex présidente du CESE aura du mal à rebondir pour se positionner politiquement. 

Daouda Gbaya (Guestuinfo.com)

Comments are closed.