More

    L’OMS REVIENT À LA CHARGE «Près de 190 000 personnes pourraient mourir de Covid-19 en Afrique si la maladie n’est pas maîtrisée »

    L’OMS REVIENT À LA CHARGE 

    «Près de 190 000 personnes pourraient mourir de Covid-19 en Afrique si la maladie n’est pas maîtrisée »

    83 000 à 190 000 personnes en Afrique pourraient mourir du Covid-19 et 29 à 44 millions pourraient être infectées au cours de la première année de la pandémie si les mesures de confinement échouent, selon une nouvelle étude du Bureau régional de l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) pour l’Afrique. Cette recherche, qui s’appuie sur la modélisation, porte sur 47 pays de la région africaine de l’Oms, soit une population totale d’un milliard d’habitants.

    Les nouvelles estimations sont basées sur la modification du risque de transmission et de la gravité de la maladie, avec des variables spécifiques à chaque pays, afin de tenir compte de la particularité de la région. Le modèle prévoit un taux de transmission plus lent, un âge plus bas des personnes atteintes de maladies graves et des taux de mortalité plus faibles que ceux observés dans les pays les plus touchés du reste du monde. Cette situation est largement due à des facteurs sociaux et environnementaux qui ralentissent la transmission, et à une population plus jeune ayant bénéficié du contrôle des maladies transmissibles telles que le Vih et la tuberculose, qui les rend moins vulnérables.

    A lire également  Bilan provisoire de 1 587 morts : la pire catastrophe de l’histoire du pèlerinage à la Mecque!

    Le taux de transmission plus faible suggère toutefois une épidémie plus prolongée sur quelques années, selon l’étude qui a également révélé que les petits pays africains situés à proximité de l’Algérie, de l’Afrique du Sud et du Cameroun étaient à haut risque si les mesures de confinement n’étaient pas priorisées. « Bien que le Covid-19 ne se répandra probablement pas de manière aussi exponentielle en Afrique qu’ailleurs dans le monde, il couvera probablement dans les zones à risque de transmission », a déclaré Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’Oms pour l’Afrique. « Le Covis-19 pourrait faire partie de nos vies au cours des prochaines années si de nombreux gouvernements de la région n’adoptent pas une approche proactive. Nous devons tester, retracer, isoler et traiter ».
    Le nombre prévu de cas nécessitant une hospitalisation dépasserait les capacités médicales disponibles dans une grande partie de l’Afrique. L’Oms estime qu’il y aurait 3,6 à 5,5 millions d’hospitalisations dues au Covid-19, dont 82 000 à 167 000 seraient des cas graves nécessitant l’administration d’oxygène, et 52 000 à 107 000 des cas critiques requérant une assistance respiratoire. Un nombre aussi important de patients hospitalisés mettrait à rude épreuve les capacités sanitaires des pays africains, d’après elle.

    A lire également  Voici la décision du Conseil constitutionnel sur la proposition de Macky Sall

    Articles récents

    L’Oms suspend temporairement les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine

    Le halo d'espoir que constitue le protocole à base d'hydroxychloroquine du Pr Didier Raoult, s'effrite de jour en jour sous la charge...

    Urgent : Le Sénégal enregistre son 36e décès lié à la Covid-19

    Le Sénégal vient d'enregistrer son trente-sixième décès lié à la Covid 19. Il s'agit d’une femme âgée de cinquante-huit ans (58) ans. Elle...

    MACKY ET LES JOURNALISTES

    Si Macky n’était pas géologue, certainement, il serait devenu un journaliste. N’est-ce pas ? Macky et les journalistes, c’est une longue histoire....

    LA CAN 2021 AURA-T-ELLE LIEU ?

    L'incertitude quant à la reprise des matchs internationaux fait planer un doute croissant sur la tenue de la CAN 2021 en début...

    MACKY SALL VEUT S’ÉVITER UNE ISLAMISATION DES CONTESTATIONS À VENIR

    Au Sénégal, la gestion du religieux est faite de fuites en avant en différant les questions « sensibles ». Le manque de...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles