More

    Mabingue Ngom: »l’Afrique de l‘Ouest est la région où beaucoup d’efforts doivent être fait pour réduire et lever les souffrances infligées à nos populations(…) »

    Suite à l’adoption des objectifs de développement durable par les 193 Etats membres des Nations Unies à l’unanimité le 25 septembre, ouvrant la voie à l’instauration d’un monde où l’équité et l’inclusion sont des valeurs essentielles ; le gouvernement du Sénégal en collaboration avec le fonds des nations unies pour la population (l’UNFPA) a organisé une consultation régionale des leaders confessionnels sur le dividende démographique et l’accès aux services de santé de la reproduction. En effet, considérés comme les piliers de leurs communautés, les chefs religieux contribuent par leur action, aux changements positifs dans la société, notamment en facilitant l’accès à l’éducation, à la santé et au renforcement de l’autonomisation des jeunes dans le contexte du dividende démographique. C’est d’ailleurs dans ce sens que Mr Mambengue Ngom Directeur du bureau régional du fonds des nations unies pour la population affirme que : « l’Afrique de l‘Ouest est la région où beaucoup d’efforts doivent être fait pour réduire et lever les souffrances infligées à nos populations principalement liées aux problèmes de la pauvreté, l’accès au soin de santé y compris la santé de la reproduction » Le dividende démographique c’est faire en sorte qu’on valorise le capital humain que constituent les jeunes. Par conséquent les leaders religieux, tout comme les gouvernements et les partenaires au développement ont un rôle à jouer pour protéger les jeunes au Sud du sahara contre des fléaux modernes tels que le terrorisme, la migration clandestine, le chômage la radicalisation l’instrumentalisation, la manipulation etc. Et pour ce faire le directeur régional du UNFPA préconise comme solution : « la création des opportunités pour les jeunes, prendre au sérieux les besoins de la jeunesse qui doit être considérée comme la ressource principale de l’Afrique pour être présent au rendez-vous de 2030 ou de 2063 » Les leaders religieux étant suivi, écouté et en contact direct avec les communautés à la base d’où « il sera un peu difficile d’apporter des transformations dans la façon de faire au niveau communautaire sans leur implication, sans leur voix sans leur engagement » selon tours Mr Ngom En définitive Mr Ngom conclut qu’en « Afrique la manne qui peut nous mener vers des conditions meilleures c’est : l’exploitation, la valorisation et l’investissement de la jeunesse pour non seulement la paix, la sécurité et la stabilité mais le développement du continent.

    A lire également  Tivaouane : Serigne Moustapha Sy Veut Le Khalifat…Par Force
    A lire également  Accusé d'excroquerie: L'agent de Pamecas, Mor Talla Fall, condamné à 2 ans de prison

    Senegalpost

    Articles récents

    Air Sénégal : Reprise timide des vols internationaux

    La compagnie aérienne Air Sénégal annonce la reprise de ses vols internationaux après plusieurs mois d'arrêt en raison de la pandémie de...

    Covid-19: Un vaccin efficace à 95% annoncé

    La société pharmaceutique Moderna annonce que son candidat vaccin contre la Covid-19 est à 94,5% efficace pour réduire le risque de contracter...

    TOUBA – 4 CENTRES COMMERCIAUX DU MARCHÉ OCASS RÉDUITS EN CENDRES

    C’est la catastrophe au marché Ocass de Touba. Pour cause, un incendie d’une rare violence s’y est déclaré vers une heure du...

    LA RÉACTION D’ABDOULAYE WADE À L’ANNONCE DE SON DÉCÈS PAR RFI

    La nouvelle a rapidement fait le tour du web. Victime d’un bug lié à la migration de son site vers un autre...

    Abdoulaye Diouf Sarr : « Le Sénégal fera partie des pays qui auront le vaccin contre la covid-19 »

    La recherche du vaccin contre le covid-19 se poursuit à l’échelle internationale. Une fois découvert, le Sénégal se positionne pour faire bénéficier...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles