Macky Sall aux siens : «Il me faut un second mandat…»

Outre l’aspect religieux et amical, la visite du Chef de l’Etat à Touba comporte aussi un volet politique d’autant que le patron de l’Alliance pour la République a, après les mots de bienvenue du Khalife général des Mourides, enchainé les audiences avec ses partisans du Baol. Et, selon le journal L’As, Macky Sall n’y pas allé avec par quatre chemins pour dire aux membres du Comité préparatoire de l’Université d’Eté de la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) qu’il recevait : «Il me faut un second mandat et je l’aurai».

Le débat ainsi posé, le patron de l’Apr de faire encore dans la menace comme lors du dernier Secrétariat exécutif national (Sen) : «Ceux qui ne répondent pas aux sollicitations des Sénégalais, ceux-la qui ferment leurs portables pour ne pas répondre aux militants, ceux dont les domiciles sont fermés aux militants, seront dehors». Avant de vilipender encore une fois ses camarades battus aux dernières élections locales : «On a vu des Directeurs généraux être battus par des gens qui n’ont pas de revenus. Ce n’est pas parce que quelqu’un est Directeur général ou ministre que les gens votent pour ce dernier. Il faut être proche de ses mandants, connaitre leurs problèmes et les régler si possible».

Enfin, confirmant l’absence de débatteurs au sein de l’Apr à même de vulgariser les réalisations du Gouvernement, Macky Sall s’y est laissé aller avec humour : «L’école du parti n’a ni élève, ni classe, ni maitre». Une grosse pierre dans le jardin du Directeur de l’Ecole du parti, Me Djibril War, un Directeur qui tarde à ouvrir les portes de son établissement.

www.dakar7.com

 

Comments are closed.